Euro : les pronostics sportifs reprennent de plus belle... même au Sénat

, modifié à
  • A
  • A
Les pronostics pour l'Euro se multiplient.
Les pronostics pour l'Euro se multiplient. © JEAN-CHRISTOPHE VERHAEGEN / AFP
Partagez sur :
Avec le début de l'Euro de football, les paris sportifs reprennent partout en France. Et parmi ces parieurs amateurs, on retrouve même des collaborateurs parlementaires. Entre deux séances de questions au gouvernement, au Sénat, ils essaient de deviner le résultats des matchs qui s'annoncent. 

La passion du football est partout, même dans les bureaux du Sénat. L'Euro 2020 est lancé depuis vendredi et a ramené avec les séances de visionnage collectif et pour les plus joueurs c'est aussi le retour des pronostics. Ils se font au comptoir devant un café, mais aussi entre collègues entre deux dossiers, et le palais du Luxembourg ne fait pas exception. Emeric et Paul sont collaborateurs parlementaires et fervents spectateurs de l'Euro. Pour eux, une certitude : "Il n'y a pas que le travail dans la vie, y a le foot aussi".

Tout est bon gagner

Dans un bureau feutré à la moquette rouge, juste à côté de l'hémicycle, "c'est deux salles, deux ambiances". Les deux collègues ne parlent ni de dossier ni de politique. Les yeux rivés sont sur l'application Mon petit prono, Émeric et Paul, en veste et chemise, parient sur les premiers matchs de l'Euro. "Entre des questions au gouvernement et le foot, c'est toujours très sympa ça permet un peu de décompresser tout en étant sérieux."

51 matchs sont planifiés et autant de stratégies pour grimper en haut du podium. Alors, à la machine à café, tous les coups sont permis. "Il va y avoir un peu de bluff", reconnaît Emeric. "'Moi, je vois bien un nul sur ça'. Et puis, en fait, je connais Paul il va avoir mis une victoire de la France alors que j'aurais mis nul et il va prendre les points", imagine-t-il.

Un maillot comme récompense

Et gagner la compétition "c'est bien plus qu'une question de vie ou de mort dans le résultat final" car en cas de victoire, pas d'argent à la clé, mais un butin bien plus précieux pour ces deux passionnés. "Le gagnant gagne un maillot de son choix, floqué, tout ce qu'il faut".

Mais leur amour du sport va plus loin. "Je soutiens cette théorie que le maillot de foot sous le costume, ça peut passer", malgré le code vestimentaire en vigueur au Sénat. Les deux hommes vont pouvoir faire l'expérience et superposer maillot des Bleus et cravate pour soutenir l'équipe de Didier Deschamps mardi face à l'Allemagne.

Europe 1
Par Océane Théard, édité par Guilhem Dedoyard