Équipe de France : Payet et Sissoko de retour, Kurzawa appelé

, modifié à
  • A
  • A
Dimitri Payet, ici face à la Suède, fait son retour dans le groupe France.
Dimitri Payet, ici face à la Suède, fait son retour dans le groupe France. © Miguel MEDINA/AFP
Partagez sur :
Pour pallier les absences de Pogba et Dembélé, Didier Deschamps a rappelé Sissoko et Payet. Kurzawa est là aussi, au contraire de Fekir, Martial ou Ben Yedder.

Didier Deschamps a rappelé deux des principaux artisans du beau parcours des Bleus lors de l'Euro 2016, Dimitri Payet et Moussa Sissoko, pour affronter la Bulgarie et la Biélorussie, les 7 et 10 octobre prochains, en éliminatoires de la Coupe du monde 2018. Les deux joueurs profitent notamment des absences d'Ousmane Dembélé et de Paul Pogba, blessés.

À nouveau disponible, le défenseur du Real Madrid Raphaël Varane fait logiquement son retour dans le groupe. Enfin, Layvin Kurzawa, victime d'un chantage à la vidéo après avoir visiblement proféré des insultes contre le sélectionneur, conserve la confiance de "DD". Le défenseur latéral parisien fait partie du groupe et pourrait même débuter en Bulgarie, du fait de l'absence du titulaire habituel au poste, Benjamin Mendy (Manchester City), touché à un genou.

Sissoko, le retour d'un "cadre". Didier Deschamps a justifié le retour en Bleu de Moussa Sissoko. "Il revient parce qu'entre la dernière sélection il y a un mois et maintenant, ce n'est pas la même chose", a insisté le sélectionneur des Bleus. "Il enchaîne les matches, il est beaucoup plus utilisé, à différents postes." Désormais titulaire à Tottenham, l'ancien Toulousain a même délivré une passe décisive à Harry Kane, lors de la victoire des Spurs sur la pelouse de l'Apoel Nicosie, mardi soir, en Ligue des champions (3-0).

"C'est un joueur qui est un cadre. Je ne l'avais pas pris lors de la dernière sélection car il n'avait qu'un petit match de Premier League dans les jambes." Concernant Payet, blessé lors du dernier rassemblement et en progrès dimanche dernier face à Toulouse (2-0), "DD" a justifié sa sélection par "ses performances actuelles et son expérience avec les Bleus". "À partir du moment où il aligne des performances de qualité, ça me semble logique qu'il revienne avec vous", a conclu le sélectionneur.

Kurzawa, une "affaire privée". Interrogé, pour ne pas dire "cuisiné", sur le maintien dans le groupe de Layvin Kurzawa, qui l'aurait "a priori" insulté dans une vidéo, Didier Deschamps a considéré que cette affaire relevait d'un cadre privé. "A priori insulté ? Moi, je ne vis pas sur des a priori. Je considère que cette affaire relève du domaine privé, et à ce titre-là, j'ai pris la décision de le sélectionner." Un peu plus tard, "DD" a de nouveau balayé le débat d'un revers de la main : "Je ne vais pas me poser des questions outre-mesure. A partir du moment où cela relève d'un cadre privé, je prends des décisions sur des critères sportifs."

Fekir, Martial et Ben Yedder absents. Didier Deschamps est également revenu sur l'absence de Nabil Fekir, dont l'entrée en jeu le 3 septembre dernier face au Luxembourg (0-0), n'avait pas été très convaincante. "Que Nabil mériterait d'être dans le groupe, oui, mais je dois faire des choix", s'est justifié le boss des Bleus. Enfin, on notera l'absence dans le groupe de deux joueurs qui ont brillé cette semaine en Ligue des champions, Anthony Martial, impliqué sur les quatre buts de Manchester United sur la pelouse du CSKA Moscou (4-1), et Wissam Ben Yedder, auteur d'un triplé avec le Séville FC face à Maribor (3-0).

Deux matches cruciaux. Les Bleus affrontent la Bulgarie, le samedi 7 octobre à Sofia, et la Biélorussie, le mardi 10 octobre, au Stade de France, lors de leurs deux derniers matches de qualification au Mondial 2018. Les hommes de Didier Deschamps, vainqueurs des Pays-Bas le 31 août dernier mais tenus en échec par le Luxembourg trois jours plus tard (0-0), sont actuellement leaders de leur groupe, avec un point d'avance sur la Suède et quatre sur les Pays-Bas. Seul le premier du groupe est qualifié pour la Coupe du monde en Russie, le deuxième devant disputer des barrages.

Joueurs retenus pour les matches face à la Bulgarie et la Biélorussie :

Gardiens : Alphonse Areola (Paris SG), Hugo Lloris (Tottenham/ANG), Steve Mandanda (Marseille)
Défenseurs : Lucas Digne (FC Barcelone/ESP), Christophe Jallet (Nice), Presnel Kimpembe (Paris SG), Laurent Koscielny (Arsenal/ANG), Layvin Kurzawa (Paris SG), Djibril Sidibé (Monaco), Samuel Umtiti (FC Barcelone/ESP), Raphaël Varane (Real Madrid/ESP)
Milieux : N'Golo Kanté (Chelsea/ANG), Blaise Matuidi (Juventus/ITA), Adrien Rabiot (Paris SG), Moussa Sissoko (Tottenham/ANG), Corentin Tolisso (Bayern Munich/ALL)
Attaquants : Kingsley Coman (Bayern Munich/ALL), Olivier Giroud (Arsenal/ANG), Antoine Griezmann (Atletico Madrid/ESP), Alexandre Lacazette (Arsenal/ANG), Thomas Lemar (Monaco), Kylian Mbappé (Paris SG), Dimitri Payet (Marseille), Florian Thauvin (Marseille)