Tour de France : revivez la 20ème étape entre Saint-Pée-sur-Nivelle et Espelette

, modifié à
  • A
  • A
Tom Dumoulin, champion du monde en titre, a confirmé qu'il est bel et bien le plus fort sur contre-la-montre.
Tom Dumoulin, champion du monde en titre, a confirmé qu'il est bel et bien le plus fort sur contre-la-montre. © Philippe LOPEZ / AFP
Partagez sur :
Christopher Froome a frappé fort en reprenant sa place sur le podium grâce à sa deuxième place du contre-la-montre, remporté samedi par le Néerlandais Tom Dumoulin. Geraint Thomas, troisième de cette 20ème étape, assure son Maillot jaune. 
L'ESSENTIEL

Chris Froome l'a fait. "Froomey", en difficulté vendredi dans les Pyrénées, a repris sa place sur le podium grâce à sa deuxième place du contre-la-montre entre Saint-Pée-sur-Nivelle et Espelette, samedi. Tom Dumoulin a remporté cette 20ème et avant-dernière étape pour une petite seconde. Geraint Thomas, troisième du jour, a lui assuré son Maillot jaune et devrait remporter, sauf pépin de dernière minute, son premier Tour de France. 

>> Revivez la 20ème étape

Les trois infos à retenir

  • Tom Dumoulin a remporté le chrono pour une seconde, devant Chris Froome  
  • "Froomey" a repris la troisième place du classement général au Slovène Primoz Roglic 
  • Geraint Thomas, troisième de l'étape, assure son Maillot jaune

Le point à l'arrivée : victoire de Tom Dumoulin dans ce contre-la-montre ! Le Néerlandais a devancé Chris Froome pour une seconde après les 31 km de cette 20ème étape. "Froomey" réalise la grosse opération du jour en reprenant la troisième place du classement général à Primoz Roglic, qui a craqué sur ce chrono. Geraint Thomas termine troisième de l'étape et assure son Maillot jaune. Journée (presque) parfaite pour l'équipe Sky, qui aurait sans doute aimé gagner l'étape. 

Le point à 17h09 : Dumoulin d'un souffle devant Froome. Le Néerlandais devance d'une petite seconde le temps du Britannique, et devrait remporter l'étape. 

Le point à 17h07 : Froome est officiellement troisième du Tour ! Le Britannique a réalisé un chrono nettement meilleur que Roglic et reprend sa place sur le podium. Quelle réaction de "Froomey" et grosse déception pour le Slovène !

Le point à 16h58 : Geraint Thomas toujours en tête au deuxième intermédiaire, devant Froome et Dumoulin. Les deux stars de la Sky font très forte impression pour le moment. Le Maillot jaune est premier après 22 kilomètres (sur 31), 12 secondes devant Christopher Froome et 14 devant Tom Dumoulin. Primoz Roglic est loin, à 50 secondes de "Froomey", et a quasiment dit adieu au podium. Grosse performance de Froome, au lendemain de sa journée difficile dans les Pyrénées. 

Le point à 16h43 : Chris Froome est très bien parti ! Le Britannique a déjà rattrapé son retard sur Roglic au premier temps intermédiaire. Froome est deuxième après ce premier intermédiaire, derrière Geraint Thomas, alors que Tom Dumoulin est troisième. Primoz Roglic est déjà en difficulté et chute du podium pour le moment. 

Le point à 16h29 : Geraint Thomas s'est élancé en dernier. Tous les coureurs ont pris le départ du contre-la-montre. Place désormais à l'explication finale entre les "gros" (Dumoulin, Roglic et Froome) pour une place sur le podium. 

Le point à 16h23 : au tour de Chris Froome ! Le quatrième du classement général s'est élancé sous les huées du public. Le Britannique va devoir sortir un gros chrono pour remonter sur le podium. 

Le point à 16h05 : plus que quelques minutes avant le quatuor de tête. Froome va s'élancer à 16h23, avant Roglic (16h25), Dumoulin (16h27) et Thomas (16h29). Michal Kwiatkowski est toujours en tête. 

Le point à 15h45 : Michal Kwiatkowski en tête. Le Polonais établit un nouveau temps de référence en 41 minutes et 42 secondes. Trois coureurs de la Sky sont dans le top 7 pour le moment. 

Le point à 15h12 : Monsieur Sylvain Chavanel s'élance ! Le vétéran Français, qui dispute son 18ème et dernier Tour de France (un record), est acclamé au départ par les spectateurs. Il devrait recevoir l'ovation du public tout au long du parcours, comme depuis le début de cette édition 2018. 

Le point à 15h05 : l'Espagnol Marc Soler réalise le meilleur temps pour... cinq centièmes ! Le coureur de la Movistar a coiffé au poteau l'Australien Michael Hepburn en lançant son vélo sur la ligne d'arrivée. Nouveau temps de référence (provisoire) pour lui. 

Le point à 14h35 : l'incroyable anecdote de Yoann Offredo ! Le Français de l'équipe Wanty-Groupe Gobert a raconté avoir fait le chrono avec les freins cassés. "J'ai perdu mes freins au bout de 20 km. On a essayé de changer de vélo mais on n'a pas réussi. J'ai tout fait aux cale-pieds et en disant aux gens de se pousser dans la descente", a-t-il expliqué sur France Télévisions. Et quand il lui a été demandé si il n'y avait pas de vélo de rechange sur la voiture de son équipe, il a répondu par un laconique "sans commentaires". "Ça fait des petites histoires à raconter. Au moins, je m'en rappellerai", a-t-il conclu, philosophe. 

Le point à 14h15 : Peter Sagan va s'élancer. Le Slovaque, qui, de son propre aveu, a vécu vendredi sa "pire journée depuis dix ans sur un vélo", n'a plus qu'un ultime effort à fournir avant de rallier Paris. Dimanche, Sagan revêtira pour la sixième fois de sa carrière le Maillot vert, et égalera du même coup le record de l'Allemand Erik Zabel. 

Le point à 14h05 : les larmes de Craddock, la belle image du jour. Lawson Craddock a été submergé par l'émotion à l'arrivée du chrono. L'Américain, dernier du classement général, est parvenu à boucler les 31 km malgré une blessure à l'omoplate contractée… dès la première étape ! Quel courage ! 

Le point à 13h45 : Hepburn toujours en tête. L'Australien devance son compatriote et coéquipier de chez Mitchelton-Scott Luke Durbridge, deuxième à plus d'une minute (42 minutes et 15 secondes contre 43 minutes et 28 secondes). 

Le point à 13h17 : l'Australien Michael Hepburn a fini fort. Le coureur de l'équipe Mitchelton-Scott établit le temps de référence avec plus d'une minute d'avance sur le deuxième (42 minutes et 15 secondes). Belle performance de l'Australien.  

Le point à 13h10 : Arnaud Démare en termine à son tour. Le Français, vainqueur de la 18ème étape, a conclu les 31 km en 49 minutes et 6 secondes, le dernier chrono pour le moment. Le premier provisoire est celui de l'Italien Marco Marcato (UAE Emirates), en 44 minutes et 54 secondes.  

Le point à 12h45 : Craddock est le premier arrivé. L'Américain a établi le premier temps de référence avec un chrono de 47 minutes et 34 secondes. 

Le point à 12h : le premier coureur s'est élancé. L'Américain Lawson Craddock est le premier à être parti de Saint-Pée-sur-Nivelle aux alentours de midi. Son arrivée est prévue aux alentours de 12h45. Les 39 premiers coureurs vont partir à intervalle de 90 secondes (jusqu'à Gerrans) et les suivants seront séparés par un écart de deux minutes.

Le point sur le classement général : le podium se joue aujourd'hui. Primoz Roglic a relancé la course pour le podium. Le Slovène, vainqueur vendredi de la 19ème étape, a sorti Chris Froome du podium. Roglic s'est également rapproché de Dumoulin, et peut même viser la deuxième place. Mais les trois coureurs, spécialistes dans l'exercice du chrono, se tiennent en à peine 32 secondes. Lors des derniers Mondiaux de cyclisme, Dumoulin avait remporté le titre sur le contre-la-montre devant… Roglic et Froome.

Le classement général : 

1. Geraint Thomas (GBR/Sky) 79h49'31"
2. Tom Dumoulin (HOL/SUN) à 2'05"
3. Primoz Roglic (SLV/LNL) 2'24"
4. Christopher Froome (GBR/SKY) 2'37"
5. Steven Kruijswijk (HOL/LNL) 4'37"
6. Mikel Landa (ESP/MOV) 4'40"
7. Romain Bardet (FRA/ALM) 5'15"
8. Daniel Martin (IRL/EAU) 6'39"
9. Nairo Quintana (COL/MOV) 10'26"
10. Ilnur Zakarin (RUS/KAT) 11'49"

Le point sur le parcours : du relief au cœur du Pays basque. Pour cette avant-dernière étape, les organisateurs ont concocté un chrono original. Les 31 kilomètres entre Saint-Pée-sur-Nivelle et Espelette, au Pays basque, proposent un parcours accidenté, avec notamment une petite ascension avant l'arrivée, le col de Pinodieta (900m à 10,2%). Un contre-la-montre exigeant qui devrait creuser des écarts à l'arrivée.