Tour de France : revivez la 19ème étape entre Lourdes et Laruns

, modifié à
  • A
  • A
La joie de Roglic, victorieux vendredi de la 19ème étape.
La joie de Roglic, victorieux vendredi de la 19ème étape. © Jeff PACHOUD / AFP
Partagez sur :
Primoz Roglic a remporté la 19ème étape, la dernière dans les Pyrénées, grâce à une descente parfaitement maîtrisée. Le Slovène prend la troisième place du classement général à Christopher Froome, alors que Geraint Thomas est assuré de finir en jaune. 
L'ESSENTIEL

Primoz Roglic est le roi de la descente. Le Slovène a remporté un succès de prestige lors de la 19ème étape, la dernière dans les Pyrénées, vendredi à Laruns. Le coureur de l'équipe Lotto s'est imposé en solitaire grâce à une descente du col d'Aubisque parfaitement négociée.

Il a devancé d'une vingtaine de secondes le Maillot jaune Geraint Thomas, désormais assuré de remporter son premier Tour de France dimanche à Paris, et Romain Bardet, troisième. Roglic en profite également pour prendre la troisième place du classement général à Christopher Froome au terme d'une superbe étape, animée de bout en bout, mais qui n'aura au final pas changé la face de ce Tour 2018. 

>> Revivez la 19ème étape

Les trois infos à retenir :

  • Primoz Roglic s'impose à Laruns grâce à une descente parfaitement négociée
  • Le Slovène prend la troisième place à Christopher Froome
  • Geraint Thomas, deuxième de l'étape, conforte son Maillot jaune

Le point à l'arrivée : victoire en solitaire de Primoz Roglic à Laruns après une superbe étape ! Le Slovène de l'équipe Lotto s'adjuge un succès de prestige grâce à une descente parfaitement négociée, avec une dizaine de secondes d'avance sur le groupe Maillot jaune. Roglic réalise la belle opération et prend la troisième place à Christopher Froome. Geraint Thomas, deuxième de l'étape, a contrôlé et assuré sa victoire sur ce Tour 2018. Romain Bardet termine à une belle troisième place. 

Le point à 5 km de l'arrivée : Roglic est désormais seul en tête. Le Slovène de l'équipe Lotto a une dizaine de secondes d'avance sur le groupe Maillot jaune. Suffisant pour aller au bout ? 

Le point à 10 km de l'arrivée : descente à toute allure pour les hommes de tête. Roglic continue de mettre la pression, le groupe Maillot jaune le suit à quelques mètres. 

Le point à 17 km de l'arrivée : Majka rejoint dans le brouillard. Rafal Majka a été repris par le groupe Maillot jaune dans la descente de l'Aubisque, dans des conditions météos difficiles, avec un épais brouillard. Roglic continue d'accélérer, mais il n'arrive pas à prendre ses distances pour le moment. La victoire va se jouer dans la descente. 

Le point à 20 km de l'arrivée : Majka vire en tête au sommet de l'Aubisque, le groupe Maillot jaune est juste derrière. Rafal Majka est parti seul et prend une dizaine de secondes d'avance sur le groupe Maillot jaune, qui a fait la jonction avec Bardet et Landa. Les principaux favoris ne sont qu'à 10 secondes du Polonais. La victoire va se jouer dans la descente jusqu'à Laruns. 

Le point à 24 km de l'arrivée : derniers kilomètres de l'Aubisque, Froome revient sur le groupe Maillot jaune. Le quatuor de tête n'a plus qu'une vingtaine de secondes d'avance. Chris Froome a repris sa place dans le groupe Maillot jaune grâce à l'énorme travail de son jeune et (très) talentueux coéquipier Egan Bernal, venu à sa rescousse. Froome peut remercier le Colombien. 

Le point à 31 km de l'arrivée : Froome craque après une offensive de Roglic, Thomas est désormais sans équipier ! Primoz Roglic, actuel quatrième du général, a placé une grosse accélération qui laisse sur le carreau d'abord Egan Bernal, puis Christopher Froome. Geraint Thomas est désormais seul dans l'Aubisque, sans équipier. Le groupe Maillot jaune revient sur le trio de tête ! 

Le point à 34 km de l'arrivée : Landa et Bardet à l'attaque, Dumoulin aussi ! Mikel Landa et Romain Bardet ont accéléré au début de la montée de l'Aubisque. Rafal Majka recolle rapidement, alors que leurs autres partenaires d'échappée sont distancés. Tom Dumoulin a lui tenté d'accélérer à deux reprises, mais il a été repris à chaque fois par les Sky (Thomas, Bernal, Froome) et par Roglic. Ça y est, la fin d'étape est bel et bien lancée ! 

Le point à 40 km de l'arrivée : le col de l'Aubisque se profile. Les échappés, qui ont toujours 1 minute 30 d'avance sur le groupe Maillot jaune, ont terminé la descente des Bordères et vont aborder le gros morceau de cette journée : l'Aubisque. 

Le point à 43 km de l'arrivée : au tour de Barguil de lâcher prise. Warren Barguil, en difficulté depuis un bon moment, a à son tour été décroché, comme Nieve. Les 7 hommes de tête n'ont plus qu'une minute 40 d'avance sur le groupe Maillot jaune, qui continue de grignoter son retard à vitesse grand V. 

Le point à 48 km de l'arrivée : Alaphilippe décroché, l'avance de l'échappée diminue. Le Maillot à pois s'est relevé dans la montée du col des Bordères. Son compatriote Warren Barguil a lui aussi du mal mais s'accroche pour rester au contact des hommes de tête. Les échappés, qui sont désormais 9, n'ont plus que 2 minutes 30 d'avance sur le groupe Maillot jaune. La Sky, aidée par la Lotto (qui veut défendre le podium de Roglic...), imprime un gros rythme. 

Le point à 50 km de l'arrivée : Bardet accélère au pied du col des Bordères. Le Français a tenté de secouer l'échappée, mais il est rapidement repris. On ne s'ennuie pas aujourd'hui pour cette dernière étape de montagne ! 

Le point à 54 km de l'arrivée : c'est parti pour le grand final de cette étape. Les 10 hommes de tête (Amador a été décroché) ont entamé la montée du col des Bordères (deuxième catégorie) avec 3 minutes 20 d'avance sur le groupe Maillot jaune. 

Le point à 63 km de l'arrivée : jonction en tête de course, désormais 11 hommes à l'avant. Le groupe de poursuivants Bardet-Landa a rattrapé les échappés (toujours 3 minutes d'avance sur le groupe Maillot jaune). Mikel Landa met la pression sur Dumoulin et Froome puisqu'il est provisoirement deuxième du général. Mais il reste encore beaucoup de chemin avant l'arrivée, alors que la Sky est en gestion pour le moment.  

Le point à 70 km de l'arrivée : la descente du Tourmalet est terminée, les poursuivants se rapprochent. Désormais 21 secondes seulement d'avance pour les 6 échappés sur le groupe de poursuivants Bardet-Landa. Le peloton est toujours à trois minutes. Peter Sagan est lui à plus de 19 minutes de la tête et va devoir lutter pour terminer dans les délais. 

Le point à 80 km de l'arrivée : les écarts restent inchangés dans la descente du Tourmalet. Les 6 hommes de tête ont toujours environ 40 secondes d'avance sur le groupe de poursuivants Bardet-Landa, et trois minutes sur le groupe Maillot jaune. 

Le point à 92 km de l'arrivée : Alaphilippe en tête au sommet du Tourmalet, Bardet se rapproche des échappés. Julian Alaphilippe fait honneur à son Maillot à pois en passant en premier devant ses 5 compagnons d'échappée (Jungels, Barguil, Kangert, Nieve, Izaggire), qui comptent trois minutes d'avance sur le groupe Maillot jaune. Romain Bardet, qui s'est accroché pour rester au contact d'un groupe de 6 poursuivants, n'est qu'à 40 secondes des hommes de tête. 

Le point à 95 km de l'arrivée : Bardet n'arrive pas à suivre l'accélération de Landa. Mikel Landa a donné un coup d'accélérateur à 5 km du sommet du Tourmalet, Romain Bardet est incapable de répondre. Le Français a bien du mal sur ce Tour 2018. Du côté des échappés, Adam Yates a lâché prise. Il ne reste plus que 8 hommes à l'avant. 

Le point à 97 km de l'arrivée : la Sky contrôle dans le Tourmalet. Les neuf hommes de tête ont environ deux minutes d'avance sur le groupe de quatre poursuivants où figure Romain Bardet (avec Majka, Zakarin et Landa). Le groupe Maillot jaune, mené par la Sky, pointe à environ 3 minutes et contrôle les écarts. 

Le point à 100 km de l'arrivée : attaque de Romain Bardet. Romain Bardet a accéléré à une dizaine de kilomètres du sommet du Tourmalet pour rejoindre un groupe de trois poursuivants (Dillier, Zakarin et Landa). A noter que deux coureurs (Hardy et Benatti) de l'échappée ont été décrochés dans l'ascension. Les 10 hommes de tête voient leur avance se réduire progressivement, avec désormais trois minutes sur le peloton. 

Le point à 106 km de l'arrivée : les échappés à l'assaut du Tourmalet. Les 12 hommes de tête ont débuté l'ascension du mythique col pyrénéen (hors catégorie). Cette année, l'ascension s'étire sur 17,1 km avec une moyenne de 7,3%. Le peloton est arrivé quatre minutes après les échappés. 

Le point à 120 km de l'arrivée : Alaphilippe vire en tête à l'Aspin et s'assure du Maillot à pois. Julian Alaphilippe est passé en tête au sommet du col d'Aspin et conforte définitivement son Maillot à pois. Le Français ne pourra plus être rejoint au classement de la montagne ! Alaphilippe et ses partenaires d'échappée comptent désormais quatre minutes d'avance sur le peloton. 

Le point à 125 km de l'arrivée : l'échappée se réduit progressivement. Plusieurs coureurs sont lâchés en tête dans la montée du col d'Aspin. Ils ne sont désormais plus que 11 à l'avant.

Le point à 130 km de l'arrivée : l'échappée dans le col d'Aspin, ils ne sont plus que 17. Les hommes de tête ont débuté l'ascension de la première difficulté de la journée (première catégorie), longue de 12 km avec une moyenne de 6,5%. Le Français Damien Gaudin n'est pas parvenu à suivre le rythme, l'échappée ne compte plus que 17 hommes. A l'arrière, Peter Sagan est en difficulté dès les premiers lacets de l'Aspin. Le Maillot vert pointe à 40 secondes du peloton. 

Le point à 140km : regroupement en tête de course, ils sont 18 en tête. Les poursuivants ont fait la jonction avec le groupe de tête, il sont donc 16 devant (Jungels, Yates, Kangert, Dillier, Pöstelberger, Alaphilippe, Barguil, Chavanel, G.Izagirre, Amador, Vichot, Hardy, Nieve, Bennati, Burghardt, Slagter, Mollema et Gaudin). Le peloton revient à 3'15" de la tête de course sous l'impulsion des coéquipiers de Zakarin.

Le point à 150 km : le peloton roule, les poursuivants reviennent difficilement. Le groupe de tête a compté près de 5 minutes d'avance sur le groupe Maillot jaune, mais la Katusha, qui défend une place au général. Derrière, les poursuivants reviennent petit à petit sur le groupe de tête, qui ne lui fait aucun cadeau. L'écart entre les deux groupes tourne autour des 30 secondes.

Le point à 160 km : l'échappée prend de l'avance, les poursuivants en ordre de marche. Les six hommes de tête (Jungels, Yates, Kangert, Dillier, Pöstelberger et Gaudin) ont reçu la bénédiction du peloton et comptent désormais quatre minutes d'avance. Un groupe de 12 poursuivants (Alaphilippe, Barguil, Chavanel, G.Izagirre, Amador, Vichot, Hardy, Nieve, Bennati, Burghardt, Slagter et Mollema) est à leur poursuite et pointe à une minute. 

Le point à 180 km de l'arrivée : de trois à six en tête, les contre-attaques se multiplient. Les trois hommes de tête ont été rejoints par trois poursuivants (Kangert, Yates, Jungles). L'échappée, qui ne possède qu'une trentaine de secondes d'avance, n'est cependant pas encore formée. Les contre-attaques se multiplient dans le peloton. 

Le point à 190 km de l'arrivée : ça attaque dès le départ, Sagan déjà en difficulté. Trois coureurs (Dillier, Pöstelberger et Gaudin) ont tenté leur chance dès les premiers hectomètres et ont pris une trentaine de secondes d'avance sur le peloton. Peter Sagan tire lui déjà la langue à l'arrière. Le Maillot vert semble déjà en difficulté alors que les coureurs ont passé la côte de Loucrup (quatrième catégorie). Le champion du monde va devoir batailler, comme tous les sprinteurs, pour finir dans les délais. 

Le point au départ : c'est parti pour la dernière étape de montagne. Les coureurs sont partis de Lourdes aux alentours de 12h10. L'arrivée est prévue aux alentours de 17h30-18h à Laruns. La journée s'annonce longue, très longue pour le peloton. 

Le point sur le classement : Geraint Thomas sur une voie royale. Les prétendants ont une dernière opportunité de faire chuter Geraint Thomas de son trône. Le Maillot jaune bénéficie cependant d'une confortable avance (près de 2 minutes sur Tom Dumoulin, deuxième, et deux minutes 31 sur son coéquipier Chris Froome, troisième) et d'une dynamique largement en sa faveur. Le Britannique, impressionnant en montagne depuis le départ, aura en plus l'appui de son équipe, la Sky, toujours aussi impitoyable. Difficile, dans ces conditions, de voir qui pourrait l'inquiéter ce vendredi... 

Le classement général : 

1. Geraint Thomas (GBR/Sky) 74 h 21:01.
2. Tom Dumoulin (NED/SUN) à 1:59.
3. Christopher Froome (GBR/SKY) 2:31.
4. Primoz Roglic (SLO/LNL) 2:47.
5. Nairo Quintana (COL/MOV) 3:30.
6. Steven Kruijswijk (NED/LNL) 4:19.
7. Mikel Landa (ESP/MOV) 4:34.
8. Romain Bardet (FRA/ALM) 5:13.
9. Daniel Martin (IRL/EAU) 6:33.
10. Jakob Fuglsang (DEN/AST) 9:31.

Le point sur le parcours : ça va faire (très) mal. Une longue journée de souffrance en perspective. Le profil de la 19ème étape va mettre les organismes des coureurs à rude épreuve, avec 200,5 km dans les Pyrénées et l'ascension de trois cols mythiques. Le peloton va en effet enchaîner les montées de l'Aspin, du Tourmalet et de l'Aubisque, avant une arrivée jugée à Laruns après une longue descente. De quoi espérer du grand spectacle.