Tour de France : revivez la 17ème étape entre Bagnères-de-Luchon et Saint-Lary-Soulan Col du Portet

, modifié à
  • A
  • A
Nairo Quintana vainqueur au col du Portet (1280x640) Philippe LOPEZ / AFP
Nairo Quintana a remporté mercredi sa deuxième victoire d'étape sur le Tour de France. © Philippe LOPEZ / AFP
Partagez sur :
Le Colombien Nairo Quintana s'est imposé au sommet du col du Portet, alors que Geraint Thomas a renforcé son Maillot jaune de leader du Tour.
L'ESSENTIEL

La courte et difficile étape entre Bagnères-de-Luchon et Saint-Lary-Soulan n'a pas été aussi spectaculaire qu'attendu, mais elle a répondu à la question que tout le monde se posait : Geraint Thomas est bien le meilleur coureur de l'équipe Sky, et donc du Tour de France. Le Gallois a terminé troisième au sommet du col du Portet, où s'est imposé le Colombien Nairo Quintana. Christopher Froome, relégué à la 3ème place du général, et Romain Bardet ont souffert.

>> LIRE AUSSI -Cinq choses à retenir de la 17ème étape entre Bagnères-de-Luchon et Saint-Lary-Soulan

Les trois infos à retenir :

  • Nairo Quintana s'est imposé en solitaire au col du Portet
  • Geraint Thomas est plus que jamais Maillot jaune, Christopher Froome a été lâché à deux kilomètres de l'arrivée
  • Romain Bardet a cédé à environ cinq kilomètres de l'arrivée, perdant tout espoir de podium

Le point à l'arrivée : Quintana avec panache, Thomas avec autorité. Nairo Quintana est récompensé de son attaque au bas de l'ascension du col du Portet, avec une deuxième victoire d'étape sur le Tour, cinq ans après la première au Semnoz. Il devance l'Irlandais Dan Martin de 28 secondes et le Maillot jaune, Geraint Thomas, de 47 secondes. Le Gallois est plus que jamais leader du Tour après la défaillance de son équipier, Chris Froome, qui a perdu une trentaine de secondes ainsi que sa deuxième place au général.

Le point à 1 km de l'arrivée : Quintana vers la victoire, Froome lâché ! Alors que Quintana file vers la victoire au sommet, Froome est distancé après une attaque tranchante de Tom Dumoulin. Le Néerlandais, suivi par le Maillot jaune, pourrait récupérer la deuxième place de Froome.

Le point à 2 km de l'arrivée : les Lotto NL-Jumbo tentent des choses. Après Roglic une première fois puis Steven Kruijswijk, Roglic repasse à l'attaque, avec le Maillot jaune dans sa roue. Christopher Froome, toujours impassible, est semble-t-il obligé de s'employer pour revenir.

Le point à 5 km de l'arrivée : Bardet lâché… Le leader de l'équipe AG2R La Mondiale ne semblait pas au top dans cette montée. Confirmation : le coureur français a lâché quelques mètres sur le groupe Maillot jaune, dans lequel Froome et Dumoulin jouent au chat et à la souris. C'est pour le moment tout bénéfice pour le Maillot jaune, Geraint Thomas, bien calé dans la roue de son équipier colombien Egan Bernal.

Le point à 6 km de l'arrivée : Quintana seul devant ! Au train, Quintana a lâché Majka et semble se diriger vers la victoire d'étape. Mais attention, il reste encore six kilomètres et le groupe Maillot jaune n'est qu'à une minute.

Le point à 8 km de l'arrivée : un duo Quintana-Majka en tête. Le duo Quintana-Majka a repris et déposé Kangert, épuisé. Les deux grimpeurs possèdent une quinzaine de secondes d'avance sur Dan Martin. Le groupe Maillot jaune est à un peu plus d'une minute. Rien n'est fait pour la victoire d'étape.

Le point à 9 km de l'arrivée : Quintana fond sur Kangert. Le leader de l'équipe Movistar, accompagné par Majka, est en train de revenir sur l'homme de tête, qui semble coincer à mi-pente. Derrière, le train du groupe Maillot jaune est assuré par le Néerlandais Wout Poels, revenu de l'arrière au début de l'ascension.

Le point à 10 km de l'arrivée : Valverde décroche, Kangert s'accroche. Valverde, qui a énormément travaillé pour Quintana, "s'est garé" et va finir cette étape "tranquillement". Quintana et Majka ne sont plus qu'à une quarantaine de secondes de Kangert. Le groupe Maillot jaune est à moins d'une minute et demie.

Le point à 11 km de l'arrivée : moins d'une minute d'avance pour Kangert. L'Estonien continue de faire la course en tête mais son avance n'est plus que de 57 secondes sur le trio Quintana-Valverde-Majka. Dan Martin (Emirates) est intercalé. Le groupe Maillot jaune, qui comprend neuf coureurs, dont quatre de la Sky, est à 1'36" de l'homme de tête.

Le point à 12 km de l'arrivée : Roglic et Froome repris. Les deux fuyards ont été repris par le groupe Maillot jaune, à la tête duquel a repris place un équipier du Maillot jaune, le Colombien Egan Bernal. Kangert est toujours en tête, avec 1'20" d'avance sur le quatuor Valverde-Majka-Martinez-Fraile.

Le point à 13 km de l'arrivée : Roglic accélère, Froome dans sa roue. C'est au tour de Primoz Roglic (Lotto NL-Jumbo) de passer à l'offensive. Le Slovène, quatrième du classement général, est suivi comme son ombre par Christopher Froome. Derrière, Tom Dumoulin (Sunweb) roule pour protéger sa place sur le podium. Derrière lui, on retrouve le Maillot jaune et Romain Bardet.

Le point à 14 km de l'arrivée : Quintana à l'attaque ! Huitième du classement général, à 4'28", le Colombien place une attaque en tête du groupe Maillot jaune avec, dans sa roue, Dan Martin, dixième (+6'54"). Cette attaque n'a pas ébranlé l'équipe Sky, qui continue d'assurer un tempo régulier.

Le point à 15 km de l'arrivée : Alaphilippe cède, Kangert seul en tête. Julian Alaphilippe n'a pas réussi à suivre le rythme de Kangert et va finir cette dernière montée à son rythme. L'Estonien possède désormais près de trois minutes d'avance sur le groupe Maillot jaune.

Le point à 20 km de l'arrivée : les coureurs dans la descente du col de Val Louron. Alaphilippe et Kangert sont toujours en tête, avec 38 secondes d'avance sur Durasek et 1'02" sur le groupe des poursuivants. Le groupe Maillot jaune a concédé un peu de temps dans ce début de descente (+2'25").

Le point au sommet du col de Val Louron-Azet, à 28 km de l'arrivée : Alaphilippe et Kangert en tête au sommet. Alaphilippe est passé en tête au sommet du col de Val Louron-Azet devant Kangert. Durasek est passé avec une dizaine de secondes de retard. Un quatuor (Valverde, Majka, Martinez, Fraile) est à une grosse trentaine de secondes. Le groupe des favoris est passé avec deux minutes de retard sur la tête. Et le tempo assuré par les AG2R n'a pas été suivi d'effets, si ce n'est que Bardet est désormais isolé au milieu de cinq coureurs Sky. Thomas et Froome peuvent voir venir…

Le point à 30 km de l'arrivée : le groupe Maillot jaune revient sur l'échappée. En raison du tempo imposé par Latour (lâché depuis), le groupe Maillot jaune est revenu à un peu plus de deux minutes seulement des trois hommes de tête, qui approchent du sommet de Val Louron.

Le point à 33 km de l'arrivée : Latour "à la planche" pour Bardet. Pierre Latour, porteur du Maillot blanc, donne tout dans ce col de Val Louron-Azet, avec, dans sa roue, son leader Romain Bardet. Derrière, les Sky ne s'affolent pas et restent dans les roues. Ils sont encore cinq dans ce groupe d'une grosse vingtaine de coureurs.

Le point à 35 km de l'arrivée : les coureurs dans le col de Val Louron-Azet, AG2R La Mondial durcit la course. Le trio de tête est désormais dans la deuxième difficulté du jour, le col de Val Louron-Azet (7,4 km à 8,3%). À l'avant du groupe Maillot jaune, l'équipe AG2R La Mondiale a durci le tempo avec Silvan Dillier et Pierre Latour, équipiers de Romain Bardet, qui semble avoir des ambitions lors de cette deuxième étape pyrénéenne…

Le point à 40 km de l'arrivée : un trio Alaphilippe-Durasek-Kangert en tête. Alaphilippe et Durasek sont revenus sur Tangert et ils sont désormais trois à ouvrir la route vers la col de Val Louron-Azet, deuxième difficulté de la journée, classée en 1ère catégorie. Herrada est intercalé, à 40 secondes. Le groupe des poursuivants est à un peu plus d'une minute seulement. Le retard du peloton est toujours d'un peu moins de trois minutes et demie.

Le point à 45 km de l'arrivée : Alaphilippe tout proche de Kangert. Le coureur français de la Quick-Step est en train de revenir sur Kangert dans la descente de Peyragudes. Il est seulement accompagné de Durasek. Herrada n'a pas tenu le rythme.

Le point au sommet de la montée de Peyragudes, à 51 km de l'arrivée : Kangert devant Alaphilippe. Le coureur estonien est passé seul en tête de la première difficulté de la journée, avec une quinzaine de secondes d'avance sur Alaphilippe, qui conforte son Maillot à pois. Un groupe de neuf poursuivants est intercalé et comprend notamment l'Espagnol Alejandro Valverde (Movistar), le Britannique Adam Yates (Mitchelton-Scott) et le Polonais Rafal Majka (Bora-Hansgrohe). Le peloton est pointé à trois minutes et demie environ.

Le point à 55 km de l'arrivée : Kangert à nouveau seul en tête. Edet a sauté dans la rue de Kangert et l'Estonien de l'équipe Astana est à nouveau seul en tête, à un environ quatre kilomètres du sommet. Kangert possède une grosse vingtaine de secondes d'avance sur Julian Alaphilippe, parti en contre-attaque derrière. Une chose est acquise maintenant : cette montée de Peyragudes devrait être escamotée par les favoris.

Le point à 60 km de l'arrivée : deux hommes devant, Kangert et Edet. Le Français Nicolas Edet (Cofidis) est revenu sur Tanel Kangert et ils sont deux, désormais, à ouvrir la route dans ce col de Peyresourde qui mène à Peyragudes. Ils ont une quinzaine de secondes d'avance sur un quatuor de coureurs : Alaphilippe, Jesus Herrada (Cofidis), Kristijan Durasek (Emirates) et Romain Sicard (Direct Énergie).

Le point à 62 km de l'arrivée : un homme seul en tête, Démare déjà lâché. L'Estonien Tanel Kangert (Astana), un temps avec Thomas De Gendt (Lotto-Soudal) et Pierre Rolland, est désormais seul en tête, avec une dizaine de secondes d'avance sur un groupe de poursuivants, dont fait partie le Maillot à pois, Julian Alaphilippe (Quick-Step). À l'arrière, Arnaud Démare (Groupama-FDJ) est déjà lâché par le peloton, à peine 400 m après le départ de l'étape, qui emprunte d'entrée la montée de Peyragudes (14,9 km à 6,7%).

Le point au départ : une grille type Formule 1. Les premiers du classement général, Maillot jaune en tête, ont pris place sur ce qui ressemblait à une grille de épart type Formule 1. Ce n'était que pour la photo (voir ci-dessous) car ils sont partis piano et c'est Lilian Calmejane (Direct Énergie), revenu de l'arrière, qui a été le premier à attaquer, bientôt suivi par un habitué de ce genre d'initiatives, son compatriote Pierre Rolland (EF-Drapac).

Départ de la 17ème étape (960x640)

Le point sur le classement : pour Thomas, on va savoir. Cette deuxième étape pyrénéenne est censée pouvoir apporter une grande partie de la réponse que tout le monde se pose : Geraint Thomas a-t-il les épaules pour remporter un grand Tour ? Avec 1'39" d'avance sur son équipier Chris Froome et 1'50" sur le Néerlandais Tom Dumoulin (Sunweb), le désormais co-leader de l'équipe Sky ne possède pas une si grande marge que ça. Les candidats au podium, le Slovène Primoz Roglic (Lotto-Jumbo), le Français Romain Bardet (AG2R La Mondiale) et l'Espagnol Mikel Landa (Movistar), devraient également livrer bataille.

Le classement général au départ de l'étape :

1. Geraint Thomas (GBR/Sky) 68h12'01"
2. Christopher Froome (GBR/SKY) à 1'39"
3. Tom Dumoulin (HOL/SUN) 1'50"
4. Primoz Roglic (SLV/LNL) 2'38"
5. Romain Bardet (FRA/ALM) 3'21"
6. Mikel Landa (ESP/MOV) 3'42"
7. Steven Kruijswijk (HOL/LNL) 3'57"
8. Nairo Quintana (COL/MOV) 4'23"
9. Jakob Fuglsang (DAN/AST) 6'14"
10. Daniel Martin (IRL/EAU) 6'54"

Le point sur le profil : court et dur. Cette 17ème étape du Tour est la plus courte de l'épreuve (65 km), mais c'est presque aussi la plus dure, avec ses trois ascensions enchaînées, la montée de Peyragudes (1ère catégorie), le col de Val-Louron-Azet (1ère catégorie) et la montée finale, le col du Portet, inédit sur le Tour. 

Parcours de la 17ème étape du Tour de France

"Ce col est sans doute ce qui se fait de plus difficile en France avec le Ventoux", estime Thierry Gouvenou, le directeur de course. Les 16 kilomètres à 8,7 % mènent à l'altitude de 2.215 mètres, 100 mètres plus haut que le Tourmalet auquel le directeur du Tour, Christian Prudhomme, compare volontiers le Portet.