Tour de France : revivez la 14e étape entre Saint-Paul-Trois-Châteaux et Mende

, modifié à
  • A
  • A
Omar Fraile, Tour de France, Jeff PACHOUD / AFP 1280
© Jeff PACHOUD / AFP
Partagez sur :
Dans un final palpitant, Omar Fraile a remporté la 14e étape du Tour de France devant Julian Alaphilippe et Jasper Stuyven, samedi à Mende. Peter Sagan arrive 4e.
L'ESSENTIEL

Omar Fraile (Astana) a surpris tout le monde ! Le Basque s'est offert une première victoire d'étape sur le Tour de France en s'imposant samedi à Mende, devant Julian Alaphilippe (Quick-Step Floors) et le Belge Jasper Stuyven (Trek-Segafredo). Ce dernier avait décidé de s'échapper seul à une trentaine de kilomètres de l'arrivée mais le final dans la Côte de la Croix-Neuve lui a été fatal. Son avance d'une minute et 40 secondes sur ses poursuivants au moment d'aborder la dernière difficulté de cette 14e étape ne lui a pas suffi.

Le Basque en a profité en répondant à une attaque de Thomas De Gendt (Lotto-Soudal) pour se lancer seul à la poursuite de Stuyven. Derrière, Alaphilippe a sans doute trop tardé à attaquer à son tour mais il récupère toutefois la deuxième place devant le coureur belge. Peter Sagan s'offre, quant à lui, la quatrième place. Du côté du classement général, le peloton est arrivé avec une vingtaine de minutes de retard sur la tête de la course. Geraint Thomas (Sky) reste toutefois en jaune. Romain Bardet (AG2R-La Mondiale), qui a fléchi sur la fin de l'ascension, perd une quinzaine de secondes sur le Gallois.

>> Revivez l'étape dans les conditions du direct

Les trois infos à retenir :

  • Omar Fraile a remporté la 14e étape du Tour de France
  • Julian Alaphilippe s'octroie la deuxième place
  • Thomas reste en jaune

Le point à l'arrivée : Stuyven rattrapé, Fraile l'emporte devant Alaphilippe ! Jasper Stuyven n'a pas tenu. Parti en solitaire à une trentaine de kilomètre de l'arrivée, le Belge a été rattrapé par Omar Fraile (Astana) dans la Côte de la Croix-Neuve. L'Espagnol s'est finalement imposé devant le Français Julian Alaphilippe qui a un petit peu trop tardé à attaquer dans le final. Stuyven complète le podium devant Peter Sagan.

Le point à 5 km de l'arrivée : Stuyven s'attaque à la Croix-Neuve. Le Belge est sur le point de rentrer dans la terrible ascension de la Côte de la Croix-Neuve où tout va se décider. Les poursuivants ont désormais 1 minute et 40 secondes de retard sur lui.

Le point à 10 km de l'arrivée : Stuyven poursuit son numéro. Stuyven mène toujours la course et se rapproche des 20 minutes d'avance sur le peloton. Ses poursuivants sont eux à 1 minute et 50 secondes et tentent de réduire cet écart alors que le final dans la Côte de la Croix-Neuve (2e catégorie, 3 km à 10,2%) se rapproche.

Le point à 20 km de l'arrivée : la poursuite s'organise. Les poursuivants s'organisent pour tenter de rattraper Jasper Stuyven, toujours seul en tête avec un peu plus d'une minute d'avance. Le Belge redouble d'efforts pour tenter de les laisser à distance. La question est maintenant de savoir s'il parviendra à tenir jusqu'à la fin de l'étape.

Le point à 30 km de l'arrivée : Stuyven s'échappe en solitaire. Jasper Stuyven a lâché le groupe de trois qu'il formait avec Gorka Izaguirre et Tom-Jelte Slagter pour prendre seul la tête de la course. Ces deux derniers sont donc désormais réduits au rôle de poursuivants avec environ 40 secondes de retard. Derrière, l'autre groupe de poursuivants, rattrapé par Sagan, compte un peu plus d'une minute de retard sur Stuyven.

Le point à 35 km de l'arrivée : les poursuivants explosent. Le groupe de poursuivant s'est considérablement réduit pour se résumer à une dizaine de coureurs, parmi lesquels Julian Alaphilippe. Ils maintiennent l'écart aux environs d'une minute avec les trois coureurs de tête. Dans le groupe de poursuivants lâchés, on retrouve notamment Peter Sagan. Le peloton compte désormais 16 minutes de retard sur la tête de la course.

Le point à 45 km de l'arrivée : Stuyven en tête au Col du Pont sans Eau. Jasper Stuyven (2 points) a été le premier à franchir la troisième des quatre difficultés de la journée, le Col du Pont sans Eau (3e catégorie, 3,3 km à 6,3%), devant Gorka Izaguirre (1 point) et Tom-Jelte Slagter. Les trois hommes de tête ont distancé leurs poursuivants pour faire grimper l'écart à 1 minute. Le peloton est, lui, à plus de 14 minutes.

Le point à 50 km de l'arrivée : trois hommes en tête. Gorka Izaguirre, Tom-Jelte Slagter et Jasper Stuyven ont pris la poudre d'escampette en tête de la course et forment une première échappée qui compte 1 minute d'avance sur un groupe de 28 poursuivants. Le peloton est, lui, à plus de 13 minutes.

Le point à 58 km de l'arrivée : la Croix-de-Berthel pour Gorka Izaguirre. L'Espagnol Gorka Izaguirre (Bahrain-Merida) a lancé l'attaque dans l'ascension du Col de la Croix-de-Berthel pour arriver au sommet en solitaire et empocher les 5 points en jeu. Il a devancé Tom-Jelte Slagter (Dimension Data), Julian Alaphilippe et Philippe Gilbert qui gagnent respectivement 3, 2 et 1 points. Cette offensive a fait une victime, Thomas Boudat, distancé par le groupe d'échappés. A noter que l'Australien Patrick Bevin (BMC) a abandonné. Il s'agit du deuxième abandon depuis le début du Tour pour la formation BMC après celui de Richie Porte.

Le point à 70 km de l'arrivée : pause pipi, l'écart grimpe. Le peloton s'est arrêté quelques instants de façon groupée pour satisfaire un besoin naturel. Une pause qui a eu pour effet de faire grandir un peu plus l'écart avec l'échappée qui roule avec 9 minutes d'avance sur le groupe maillot jaune. La tête de la course est à un peu plus de 10 km du sommet du Col de la Croix-de-Berthel (2e catégorie), plus longue ascension de l'après-midi (9,1 km à 5,3%).

Le point à 90 km de l'arrivée : le sprint pour Sagan. Peter Sagan a logiquement remporté le sprint intermédiaire de Bessèges et fait le plein de points (20) pour conforter un peu plus, si cela était nécessaire, son maillot vert de meilleur sprinteur. Il a devancé le Français Thomas Boudat (Direct Energie) et le Belge Yves Lampaert qui empochent respectivement 17 et 15 points. L'écart avec le peloton continue de grandir pour s'élever à 7 minutes.

Le point à 105 km de l'arrivée : Alaphilippe franchit la Côte du Grand Châtaigner en tête. Julian Alaphilippe est arrivé le premier au sommet de la Côte du Grand Châtaigner. Le leader du classement du meilleur grimpeur grappille donc un point supplémentaire. Après cette première ascension, l'échappée est toujours groupée avec 6 minutes 45 secondes d'avance sur le peloton.

Le point à 110 km de l'arrivée : le peloton temporise. Le peloton a légèrement levé le pied et laisse maintenant les 32 fuyards rouler avec 6 minutes 25 secondes d'avance à moins de 10 km de la Côte du Grand Châtaigner.

Le point à 120 km de l'arrivée : la course stabilisée avant la première difficulté. La course est désormais stabilisée sur les derniers kilomètres de plat de ce 14e acte. Le peloton, qui continue de rouler à un rythme soutenu derrière le train de la Sky, est à 5 minutes 40 secondes des 32 échappés, qui se trouvent à moins de 20 km de la Côte du Grand Châtaigner (4e catégorie, 1 km à 7,4%), première ascension de la journée.

Le point à 140 km de l'arrivée : le Belges à la fête. En ce jour de fête nationale belge, sept coureurs belges font partie de l'échappée : Greg Van Avermaet, Philippe Gilbert, Jasper Stuyven (Trek-Segafredo), Thomas De Gendt, Thomas Degand (Wanty-Groupe Gobert), Yves Lampaert (Quick-Step Floors) et Julien Vermote (Team Dimension Data). Leur groupe dispose d'une avance de près de 5 minutes sur un peloton qui s'étire en raison du rythme imposé par la Sky.

Le point à 150 km de l'arrivée : du beau monde dans l'échappée. Le groupe d'échappés compte désormais 4 minutes 30 secondes d'avance sur le peloton. Alaphilippe, Van Avermaet (BMC), Sagan ou encore Rolland (Education First-Drapac) font partie des 32 coureurs en tête. Le mieux classé au général est Damiano Caruso (BMC), 25e à près de... 40 minutes du leader. Aucun danger pour le peloton, donc, qui ne va donc très certainement pas forcer pour tenter de combler le gap.

Le point à 165 km de l'arrivée : le poursuivants ont rattrapé l'échappée. Le groupe de poursuivants est revenu à hauteur des sept échappés. Il y a donc maintenant une trentaine de coureurs à l'avant avec 3 minutes 25 secondes d'avance sur le peloton.

Le point à 170 km de l'arrivée : le peloton reformé, sept hommes en tête. Après les bordures de début d'étape qui ont provoqué plusieurs cassures, le peloton s'est reformé. Un groupe de sept coureurs s'est échappé : Alaphilippe, Fraile (Astana), Perez (Cofidis), Chavanel (Direct Energie), De Gent (Lotto-Soudal), Amador (Movistar) et Cousin (Direct Energie). Les échappés comptent 3 minutes d'avance sur le peloton et une trentaine de secondes sur un groupe de poursuivants, dans lequel figure Peter Sagan (Bora-Hansgrohe).

Le point à 180 km de l'arrivée : cassure dans le peloton. Le fort vent de côté a provoqué plusieurs cassures dans le peloton, dès le début de l'étape. Les coureurs sont divisés en quatre éventails. Romain Bardet (AG2R-La Mondiale) se trouve dans le deuxième groupe qui compte 22 secondes de retard sur le groupe des deux leaders Geraint Thomas (Sky) et Chris Froome (Sky) qui se trouvent dans le premier éventail, en compagnie de Julian Alaphilippe (Quick-Step Floors) et Tom Dumoulin (Team Sunweb). Pierre Latour (AG2R-La Mondiale) est pour sa part dans le troisième groupe tandis que Mikel Landa (Movistar) est dans la dernière bordure.

Le point au départ : le relief est de retour. Après une étape de transition vendredi, les coureurs retrouvent du relief (quatre difficultés) avec notamment un final très exigeant à Mende. Sur une étape d'un tel profil, l'échappée à toutes les chances d'arriver au bout.

Le point sur le classement : Sky domine toujours. Rien n'a bougé après l'étape de vendredi qui s'est conclue sur un sprint massif. Les deux coureurs de la Sky Geraint Thomas et Chris Froome mènent donc toujours la danse.

Le classement général avant cette 14e étape :

1 - Geraint THOMAS (GBR/SKY) - en 49h24’43’’

2 - Chris FROOME (GBR/SKY) - à 1' 39''

3 - Tom DUMOULIN (HOL/SUN) - à 1'50''

4 - Primoz ROGLIC (SLV/TLJ) - à 2'46''

5 - Romain BARDET (FRA/ALM) - à 3’07’’

  • Maillot vert : Peter SAGAN (SVQ/BOR)
  • Maillot à pois : Julian ALAPHILIPPE (FRA/QST)
  • Maillot blanc : Pierre LATOUR (FRA/ALM)

Le point sur le profil de l'étape (départ prévu à 13h05) : une étape pour les baroudeurs. Quatre difficultés attendent le peloton pour cette étape de 188 km, avec très peu de plat. Après 81 km de course, les coureurs grimperont la Côte du Grand Châtaigner, classée en 4e catégorie (1 km à 7,4%) avant de s'attaquer, une quarantaine de kilomètres plus loin, au Col de la Croix de Berthel (2e catégorie), une ascension de 9,1 km à 5,3%. A un peu plus de 40 km de l'arrivée à Mende, c'est le Col du Pont sans Eau qui se dressera devant le peloton (3e catégorie, 3,3 km à 6,3%). Enfin, le final se jouera dans la Côte de la Croix Neuve (3 km à 10,2%) avant les 1.500 mètres de plat sur le plateau de l'aérodrome de Mende-Brenoux.

Europe 1
Par Grégoire Duhourcau