France-Portugal : nul frustrant pour les Bleus

, modifié à
  • A
  • A
équipe de France Portugal
Les Bleus veulent prendre une petite revanche sur la défaite en finale de l'Euro 2016 face au Portugal. © AFP
Partagez sur :
L'équipe de France recevait le Portugal de Cristiano Ronaldo, dimanche soir, pour le compte de la troisième journée de la Ligue des nations. Ce choc rappelait forcément la finale de l'Euro, en 2016, quand la Seleçao avait battu la France à domicile. Dans un stade quasi-vide, les Bleus n'ont pas su percer la défense portugaise. Revivez la rencontre sur Europe1.fr dans les conditions du direct.
L'ESSENTIEL

Le remake d'un match aux souvenirs forcément douloureux : quatre ans après avoir vu filer l'Euro 2016 au profit du Portugal, l'équipe de France retrouvait dimanche soir les coéquipiers de Cristiano Ronaldo pour une rencontre de Ligue des Nations. Au-delà de ces retrouvailles, le choc n'opposait rien de moins que les champions d'Europe aux champions du monde en titre, gage d'une rencontre très disputée au Stade de France. En dépit des promesses, ce choc a débouché sur un match nul frustrant pour les Bleus. Revivez cette rencontre dans les conditions du direct sur Europe1fr.

France - Portugal : 0-0

Le point à la fin du match : les Bleus et la Seleçao se quittent sur un nul. Les rencontres entre la France et le Portugal sont décidément serrées : aucun but dimanche soir, un but en 2016, un but en 2006… Le Portugal a bien défendu face à des Bleus imprécis dans la dernière passe. Du côté des points positifs chez les tricolores, Paul Pogba est bien revenu après 16 mois sans être titulaire au milieu de terrain. Adrien Rabiot a aussi été présent dans l'entrejeu.

Le point à la 90e minute : les points partagés à Saint-Denis ? Toujours dominatrice, l'équipe de France n'a pas réussi à débloquer son compteur dans cette rencontre où les défenses ont brillé. Les Portugais ont joué particulièrement bas dans cette seconde période, où les Bleus ont tenté de trouver des automatismes dans les 30 derniers mètres.

Le point à la 80e minute : une domination à concrétiser. Depuis le début de cette seconde période, les Bleus ont pris le dessus sur leurs adversaires, qui semblent physiquement émoussés. Les hommes de Deschamps peinent malgré tout à traduire cette fraîcheur sur le tableau d'affichage. Les entrées d'Anthony Martial et de Kingsley Coman vont-elle changer les choses ? 

Le point à la 70e minute : de belles intentions côté français. La charnière portugaise, composée de Ruben Dias et Pepe, est sollicitée par les courses à répétition de Kylian Mbappé et les ouvertures dans la profondeur de Paul Pogba, qui tente de retrouver son meilleur niveau chez les Bleus. Sans parvenir à trouver la faille, les coéquipiers d'Antoine Griezmann ont la mainmise sur ce match, toujours vierge de tout but.

Le point à la 60e minute : les Bleus se rapprochent. La France a la possession du ballon et en profite pour faire coulisser le bloc portugais, bien compact. Les dernières passes manquent de précision pour offrir une occasion de but aux Bleus, à l'image de cette transmission trop appuyée d'Antoine Griezmann pour Kylian Mbappé dans la surface (55e). Mais la France affiche un visage plus séduisant depuis la mi-temps. Suffisant pour prendre l'avantage ?

Le point à la 50e minute : plus d'intensité au retour des vestiaires. Sitôt la partie reprise, les hommes de Deschamps sont tout prêts d'ouvrir par l'intermédiaire de Kylian Mbappé, bien trouvé dans la surface, côté gauche. Mais l'attaquant des Bleus manque son duel avec Rui Patricio.

Le point à la 46e minute : c'est reparti au Stade de France ! La France va tenter de faire la différence face à un bloc portugais mobile et bien discipliné.

Le point à la mi-temps : tout reste à faire au Stade de France. Les Bleus et la Seleçao se quittent à la mi-temps sur un score nul et vierge. Pendant 45 minutes, aucune équipe n'a semblé véritablement en mesure d'étouffer l'autre, malgré une belle intensité dans les duels. Collectivement, les joueurs de Fernando Santos sont néanmoins plus au point. Aux Bleus de trouver la faille dans le verrou lusitanien.

Le point à la 40e minute : les Bleus en panne ? En cette fin de première période, les champions du monde tricolore sont moins inspirés, hormis une frappe excentrée d'Antoine Griezmann, bien servi par Paul Pogba (31e). Le tir du joueur de Barcelone termine sa course dans les gants de Rui Patricio. La possession du ballon est portugaise (55%).

Le point à la 30e minute : les Portugais plus dangereux. Depuis quelques minutes, le Portugal se procurent des occasions de but qui déstabilise la défense française. Pour l'instant, les deux attaques échouent à trouver de franches situations.

Le point à la 20e minute : ça combine chez les Bleus. Les hommes de Didier Deschamps tentent de combiner davantage dans la moitié de terrain adverse, mais les champions d'Europe défendent de manière regroupée et protègent efficacement la cage de Rui Patricio. En face, la Seleçao peinent à s'approcher du but de Hugo Lloris. 

Le point à la 10e minute : un début de match assez disputé. Les Français ont davantage le pied sur le ballon en ce début de match, mais les Portugais ne manquent pas d'agressivité dans les duels. Sur un ballon aérien, Ruben Dias est averti pour un coup sur la nuque d'Olivier Giroud. Le second meilleur buteur de l'histoire de l'équipe de France reste à terre mais reprend sa place, un bandage autour de la tête. 

Le point au coup d'envoi : c'est parti au Stade de France ! L'arbitre de la rencontre sera l'Espagnol Carlos Del Cerro Grande.

Le point avant le coup d'envoi : qui est favori ? Après sa facile victoire contre l'Ukraine, mercredi (7-1), les Bleus s'avancent sereins et conscients de leur force, notamment offensive. Le Portugal est lui aussi en forme, avec deux victoires en deux rencontres en Ligue des Nations.

Le point sur l'enjeu : faire cavalier seul en Ligue des Nations. Le spectre de l'Euro 2016 ferait presque oublier que ce match n'est pas amical : le duel va départager les deux coleaders (6 points) du groupe 3 de la première division de la Ligue des Nations, cette compétition amicale dont le Portugal a remporté la première édition. S'imposer dimanche soir permettrait d'éloigner la perspective d'une relégation en deuxième division, alors que les deux autres pensionnaires du groupe, la Suède et la Croatie, se sont affrontés à Zagreb en début de soirée. Les vice-champions du monde croates l'ont emporté par 2 buts à 1.

Le point sur les compositions : les Bleus au complet. Si le Portugal a perdu pour cause de contamination au Covid-19 son gardien lyonnais Anthony Lopes et son défenseur lillois José Fonte, les Bleus semblent au complet, entre jeunes prometteurs et cadres toujours efficaces. Antoine Griezmann, remplaçant et déjà buteur mercredi, est de retour dans le onze titulaire, comme Pogba, Raphaël Varane, Lucas Hernandez et Kylian Mbappé. Presnel Kimpembe, Adrien Rabiot et N'Golo Kanté ont aussi une carte à jouer.

La composition de la France : 
Lloris (cap.) - Pavard, Varane, Kimpembe, Hernandez - Rabiot, Kanté, Pogba - Griezmann, Giroud, Mbappé
Sélectionneur : Didier Deschamps

La composition du Portugal :
Rui Patricio - Semedo, Pepe, Ruben Dias, Guerreiro - William Carvalho, Danilo Pereira, Bruno Fernandes - Bernardo Silva, Joao Felix, Ronaldo (cap.)
Sélectionneur : Fernando Santos

Le point sur les souvenirs : la France veut une (petite) revanche. Dimanche, il n'y aura certes pas les 80.000 spectateurs du 10 juillet 2016 mais seulement un millier, restrictions sanitaires obligent. Il n'y aura pas non plus de satanée 109e minute dans cette rencontre, ni d'Eder sous le maillot portugais, le buteur providentiel de l'Euro évoluant loin de la sélection depuis plusieurs années. Mais il y aura des souvenirs: Cristiano Ronaldo qui sort en larmes après 25 minutes de jeu, Blaise Matuidi effondré à la fin de la rencontre, le sélectionneur Didier Deschamps qui retire sa médaille d'argent d'autour de son cou après la remise des trophées… "On n'a pas oublié l'Euro", glisse Paul Pogba, titulaire ce soir-là, tout comme Olivier Giroud, Hugo Lloris et Antoine Griezmann.