EDITO - "Eugène Saccomano nous faisait voyager"

, modifié à
  • A
  • A
Partagez sur :
Virginie Phulpin, éditorialiste sport à Europe 1, rend hommage mardi à Eugène Saccomano, disparu lundi, et qui a marqué, par sa verve et son style unique au commentaire sportif, l’histoire de la station.
EDITO

>>> Eugène Saccomano est mort lundi à l’âge de 83 ans. Immédiatement, de nombreuses voix du monde de sport - et d’ailleurs - se sont élevées pour rendre hommage à celui qui a révolutionné le commentaire sportif en France. Mardi, c’est notre éditorialiste Virginie Phulpin qui célèbre à son tour la mémoire de cet ancienne grande voix d’Europe 1.

"Je dois mes premiers voyages à Eugène Saccomano. Des voyages d’auditrice, des voyages immobiles aussi formateurs qu’un voyage initiatique. Sa voix nous emmenait loin de nos bases, à la découverte des plus belles contrées du football. Eugène Saccomano nous emmenait en Amérique latine par la magie de quelques trémolos importés.

Oui, il a inventé les trémolos à la française, en adaptant avec le plus grand talent ceux qu’il avait découvert dans la bouche des commentateurs argentins lors de la coupe du monde 1978. On n’avait jamais entendu ça, en France, alors on se laissait embarquer. Et c’est lui qui nous laissera à jamais le souvenir de nos pieds qui ne touchent plus le sol et de notre tête dans les étoiles en ce 12 juillet 1998. 

C’est Eugène Saccomano qui a inventé en France le talk show autour du sport

Bien sûr qu’Eugène Saccomano nous faisait voyager en finale de la coupe du monde. Mais avec lui, même un match sans relief donnait l’illusion de tutoyer les sommets grâce à sa voix qui jouait les montagnes russes. Il nous emmenait avec lui au stade, il avait ce pouvoir de nous transporter au milieu du terrain. 

Il nous faisait voyager dans ses commentaires de match, mais aussi avec ses émissions. Car Eugène Saccomano avait ce don d’adapter à la France des formats venus d’ailleurs. Le match du lundi, sur Europe 1, il en a eu l’idée en Italie. Et d’un seul coup, on s’est retrouvé au milieu d’une tablée italienne qui s’écharpait autour de débats sur le football. C’est Eugène Saccomano qui a inventé en France le talk show autour du sport qu’on retrouve partout depuis. 

Oui, il nous a fait voyager. De ces voyages qui forment la jeunesse turbulente. Vous, moi, ou des proches, vous avez sans doute caché votre radio sous votre couette, à l’internat ou chez vos parents, pour profiter du multiplex sans vous faire attraper. Et vous en parlez encore aujourd’hui. Moi aussi. C’était comme un voyage au bout de la nuit."

Europe 1
Par Virginie Phulpin