EDITO - Et si on limitait les recrutements pendant le mercato d’hiver ?

  • A
  • A
Partagez sur :
À l’origine imaginé pour permettre aux clubs de procéder à des ajustements à la mi-saison, le mercato d’hiver, période pendant laquelle les clubs de football peuvent engager des joueurs, est devenu quasiment devenu l’équivalent du mercato d’été. Pour notre éditorialiste Virginie Phulpin, le principe est dénaturé, et il faut donc réguler ce marché hivernal.
EDITO

>> Depuis mercredi 1er janvier, le mercato d’hiver est ouvert. Pendant un mois, les clubs de football peuvent donc recruter à l’envi des joueurs, parfois à prix d’or. Pour notre éditorialiste sport Virginie Phulpin, cette absence de limite est dommageable. Elle plaide pour limiter ne nombre de recrutements possibles pendant cette période hivernale.

 

>> Retrouvez la matinale du jour en replay et en podcast ici

 

"C’est le moment où on fait les bilans de la décennie. On a vu fleurir partout les double photos : 'moi au début de la décennie, moi à la fin de la décennie'. Si on fait la même chose avec le mercato hivernal, entre celui de 2010 et celui de 2019, les transactions ont été multipliées par sept. On vend et on achète des joueurs pour plus d’un milliard d’euros désormais en janvier. C’est colossal. Et je trouve que ça dénature un peu les objectifs premiers de ce marché d’hiver.

Il existe depuis 1996, et au départ, il a été instauré pour que les clubs puissent ajuster leur effectif, et pour que des joueurs puissent se relancer ailleurs s’ils étaient en difficulté dans leur équipe. C’est plutôt sain comme philosophie. On fait un premier bilan au bout de six mois, à mi-saison, et si on a des blessés de longue durée, ou qu’on a constaté des manques dans un secteur, on peut pallier ces manques.

L’an dernier, Monaco a acheté… huit joueurs au mercato d’hiver

Le problème, c’est qu’avec l’explosion des droits télé notamment, les clubs sont de plus en plus riches. Et ils achètent et vendent de plus en plus en janvier. Comme s’ils avaient une frénésie dépensière en hiver, et que le mercato d’été ne leur suffisait plus. L’an dernier, Monaco a quand même acheté huit joueurs lors du mercato hivernal. En gros, ça revenait à changer d’équipe au milieu de la saison. Et là, je trouve ça beaucoup moins séduisant.

Ce marché doit rester un ajustement, on ne peut pas commencer la saison avec une équipe et finir avec une autre. Sinon, ça fausse un peu le championnat. D’ailleurs, ça avait pas mal grogné dans les autres clubs de Ligue 1 il y a un an, après les emplettes monégasques de janvier. Preuve qu’il y a un petit problème... 

On ne peut pas avoir une collection été et une collection hiver

Pour ne pas dénaturer les objectifs premiers de ce mercato d’hiver, je pense que ça passe par une régulation du marché. Pourquoi est-ce qu’on ne limiterait pas le nombre de joueurs qu’on peut acheter en janvier ? Il y a bien un nombre limité de changements possibles dans un match de football. Donc pourquoi pas dire que les clubs peuvent recruter deux ou trois joueurs par exemple, et c’est tout ?

Ça peut être le nombre de joueurs, ça peut aussi être un plafonnement des dépenses, même si ça me semble moins efficace parce qu’en achetant des joueurs 'bon marché', les clubs pourraient continuer à en acheter beaucoup. Je crois vraiment qu’on ne peut pas avoir une collection été et une collection hiver, en gros. Là où on recrute, c’est pendant l’été, à l’intersaison. Ça doit être comme ça qu’on construit son équipe, avec une vision à moyen ou long terme. Et en janvier, on ajuste."