Draft NBA : Sekou Doumbouya un Français choisi en 15e position par Détroit

  • A
  • A
Sekou Doumbouya
Sekou Doumbouya jeudi à New York, lors de la draft 2019. © SARAH STIER / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP
Partagez sur :
A 18 ans, l'ailier français Sekou Doumbouya a été sélectionné jeudi en 15ème position par les Detroit Pistons sans avoir fait d'essai avec la franchise. De son côté, Zion Williamson a lui été drafté en première position, sans surprise. 

L'ailier français Sekou Doumbouya a été sélectionné jeudi à New York au 15e rang par les Detroit Pistons lors de la Draft 2019, la bourse annuelle qui permet aux franchises NBA de recruter les meilleurs jeune joueurs. 

Attendu en neuvième position selon le consensus des pronostics, le natif de Conakry est finalement descendu de plusieurs crans, avant d'être retenu en 15e position par la franchise du Michigan. "Journée sans stress, soirée sans stress", a néanmoins assuré, après coup, le jeune homme, vêtu d'une veste rouge à carreaux. "Le but, c'est d'être drafté. Je suis drafté. Je ne vois pas pourquoi je serais stressé". S'il n'avait pas fait d'essai à Detroit, contrairement à d'autres franchises, l'ailier s'était entretenu avec l'entraîneur des Pistons, Dwane Casey, ainsi qu'avec le manager général Ed Stefanski, avant la journée organisée par ses agents au Texas pour les dirigeants de clubs NBA.

De la Pro B à la NBA en passant par Limoges

Les représentants des Pistons, dont le nom rappelle l'industrie automobile, reine à Detroit, lui avaient alors assuré "qu'ils feraient tout pour (l)'avoir", s'est-il souvenu. Champions en 1989, 1990 et 2004, les Pistons sortent d'une saison en demi-teinte. Ils se sont qualifiés de justesse pour les play-offs, avant d'être sortis sèchement par Milwaukee au premier tour (4-0). "Je sais qu'à mon poste, il n'y a pas beaucoup de gens", a analysé celui qui passa deux saisons à Poitiers, en Pro B, avant de rejoindre Limoges en Elite cette saison. "C'est un gros plus. C'est parfait pour moi. Maintenant il faut évoluer à ce poste, faire des erreurs, apprendre".

Objectif play-offs

Outre sa taille (2,05 m) et son aisance sur jeu rapide, Doumbouya, qui ne fêtera ses 19 ans que le 23 décembre, a séduit les Pistons par sa défense. Doumbouya n'a pas réussi à détrôner son compatriote Frank Ntilikina, retenu en 8e position en 2017, du jamais vu pour un joueur français. Le fait d'être sélectionné très haut à la Draft ne garantit pas le succès, comme l'a montré le parcours de l'ancien Strasbourgeois, qui n'a pas encore fait son trou en NBA avec les New York Knicks. "La prochaine étape, c'est la summer league", a expliqué Sekou Doumbouya, se projetant déjà dans la ligue d'été durant laquelle s'affrontent les jeunes recrues et les vétérans en recherche d'un contrat. "Il va falloir montrer. Et après la summer league, il va falloir 'taffer', faire sa place dans l'équipe."

Choisi par une franchise qui n'est pas connue pour son goût pour les joueurs non-Américains, a fortiori depuis le flop du Serbe Darko Milicic, choisi en 2e position en 2003, Doumbouya a affirmé ne pas ressentir de pression supplémentaire en tant que Franco-Guinéen. "On va essayer de faire le max, de donner le max, avec encore les play-offs j'espère", a-t-il dit. "Pour une première saison NBA, ce serait bien." D'ores et déjà, Doumbouya a dit ressentir une "grande fierté nationale des deux côtés, que ce soit en France ou en Guinée". "Mon père n'est pas là aujourd'hui", a-t-il rappelé, faute d'avoir obtenu un visa. "C'est dommage. C'est le seul truc qui plombe un peu" l'événement.

 

Zion Williamson, prend son envol chez les Pelicans

De son côté, l'ailier phénomène de 18 ans Zion Williamson a été choisi jeudi à New York par les New Orleans Pelicans en première position de la draft. Tout indiquait que celui qui vient de passer une saison à Duke, dans le championnat universitaire NCAA, allait être retenu le premier, tant ses mensurations (129 kg pour 2 m), ses qualités athlétiques et sa puissance font rêver la NBA depuis des mois.

Les Pelicans, qui viennent d'accepter le transfert de leur star Anthony Davis aux Los Angeles Lakers, vont rebâtir leur équipe autour de celui qu'il faudra apprendre à utiliser, car son registre est hors norme. New Orleans disposait également du quatrième choix dans cette draft, mais aurait finalement décidé de l'échanger avec les Atlanta Hawks, selon le site ESPN, et récupéreraient les 8e, 17e et 35e choix. Toujours dans le cadre de cet échange, les Pelicans auraient cédé à Atlanta le 57e choix, un futur second tour de draft et Solomon Hill.

Si Zion Williamson a été acclamé, l'ovation de la soirée est venue quelques minutes plus tard, lorsque les New York Knicks ont choisi l'ailier R.J. Barrett en troisième position. Ancien coéquipier de Zion Williamson à Duke, ce joueur canadien fin et élégant (2 m) est très attendu dans la plus grande métropole des Etats-Unis, qui sort d'une série de saisons catastrophiques.