De 1,3 à 1,8 million d'euros mensuels, les détails des rémunérations de Kylian Mbappé dévoilés

, modifié à
  • A
  • A
À seulement 20 ans, Kylian Mbappé touche déjà un salaire mirobolant au PSG.
À seulement 20 ans, Kylian Mbappé touche déjà un salaire mirobolant au PSG. © FRANCK FIFE / AFP
Partagez sur :
Depuis qu'il est arrivé au Paris Saint-Germain, le jeune Kylian Mbappé a régulièrement augmenté ses rémunérations, qu'il s'agisse de son salaire brut ou du montant de ses primes, selon les extraits du livre Mbappé le phénomène (L'Archipel) publiés par le "JDD". 

Kylian Mbappé, 20 ans, a vu son salaire augmenter régulièrement depuis son transfert de l'AS Monaco au PSG en 2017, pour atteindre plus de 1,8 million d'euros brut mensuels (hors primes) à la fin de son contrat (soit à la saison 2021-2022), selon les extraits du livre Mbappé le phénomène (L'Archipel) publiés par le Journal du Dimanche.

Un salaire en augmentation constante

Lorsqu'il a été officiellement prêté au PSG par l'AS Monaco, Kylian Mbappé a multiplié sa rémunération par... plus de 13. Une belle augmentation qui n'a cessé de se poursuivre de saisons en saisons au sein du club parisien. De plus de 1,3 million d'euros brut mensuels, le jeune prodige est passé à plus de 1,4 million en 2018-2019, soit 661.111 euros nets mensuels en plus (hors primes de présence dans l'effectif, de résultat et autre classement de fin de compétition), peut-on lire dans la biographie d'Arnaud Hermant.

Et les augmentations prévues dans son contrat ne s'arrêtent pas là. Pour la saison 2019-2020, il devrait toucher plus de 1,6 million d'euros brut mensuel puis plus de 1,7 million pour la saison suivante et enfin plus de 1,8 million d'euros en fin de contrat, en 2021-2022.

Des primes et avantages qui s'ajoutent encore

À ce salaire de base s'ajoutent encore des primes, notamment celle d'éthique dont bénéficient tous les joueurs du PSG. Elle s'élève à environ 15% de leur salaire, ce qui a permis à Kylian Mbappé d'empocher un peu plus de 1,4 million d'euros nets mensuels en 2018-2019. Le champion bénéficie également d'avantages qui ne sont pas comptabilisés dans le "calcul de la rémunération nette". Il touche donc une prime mensuelle de 30.000 euros pour son loyer, un chauffeur ou encore un majordome ainsi que de cinq places VIP au Parc des Princes pour sa famille.

Enfin, tout est prévu dans son contrat pour que sa rémunération soit garantie, qu'il s'agisse d'impôts supplémentaires, d'un redressement fiscal s'il a été mal conseillé ou encore en cas de blessure ou de maladie supérieure à trois mois. En échange, le joueur s'engage à participer aux actions publicitaires, commerciales ou promotionnelles au profit de son club.