Coupe de France : le PSG bat Brest 3-0 et se qualifie en 8e de finale

, modifié à
  • A
  • A
Le PSG a battu Brest 3-0.
Le PSG a battu Brest 3-0. © FRED TANNEAU / AFP
Partagez sur :
Les Parisiens se sont qualifiés samedi pour les 8es de finale de la Coupe de France grâce à un doublé de Kylian Mbappé et un but de Pablo Sarabia. Mercredi, le club de la capitale doit recevoir le FC Barcelone en Ligue des champions.

Un doublé de Kylian Mbappé a lancé le Paris SG vers un succès logique à Brest (3-0) samedi, en 16e de finale de la Coupe de France, à quatre jours de retrouver le FC Barcelone en Ligue des champions. Le PSG n'est pas loin d'avoir connu la soirée parfaite. L'entraîneur Mauricio Pochettino a pu faire reposer certains cadres, et en relancer d'autres en manque de rythme, le tout sans déplorer de blessures.

Le tenant du titre a tenu son rang, avant le 8e de finale retour face au Barça. Sans Presnel Kimpembe, Marquinhos, Mauro Icardi et Keylor Navas, remplaçants ou ménagés, le PSG a fait souffler un vent d'Europe chez les "Ty Zef", grâce à l'influence de Mbappé et Marco Verratti, promu capitaine. Absents à Bordeaux mercredi en Ligue 1 (1-0), l'attaquant (suspendu) et le milieu (blessé à un pied) ont transformé le jeu parisien.

Sarabia buteur

"Kyky" a marqué dès sa première occasion, d'un missile du gauche à l'entrée de la surface de réparation, en pleine lucarne de Sébastien Cibois (9e). Puis, l'ancien Monégasque a réussi le doublé d'un but opportuniste, de la poitrine, sur une passe de Verratti. 

Auteur d'un triplé au Camp Nou le 16 février (4-1), Mbappé aurait pu repartir avec le ballon du match, encore, sans un arrêt de Sébastien Cibis (54e), au retour des vestiaires. Entre temps, Pablo Sarabia avait réussi le break juste avant la mi-temps (44e), dans un timing idéal pour le PSG, qui se mettait ainsi à l'abri face à des Brestois joueurs. Buteur à Bordeaux, l'ailier espagnol confirme son statut d'homme de coupe, lui qui a marqué sept fois dans la compétition la saison dernière.

Le retour d'Angel Di Maria

Brest a bien poussé en seconde période, mais les hommes d'Olivier Dall'Oglio ont manqué de réalisme, à l'image de Fadiga (58e) et Romain Faivre (60e). Leur maladresse a fait les affaires de Mauricio Pochettino, qui a pu donner du temps de jeu à Angel Di Maria, entré à la 65e. L'Argentin n'avait plus joué depuis début février, en raison d'une blessure à une cuisse.

Les voyants ont donc viré au vert, en attendant Neymar, qui pourrait revenir à temps pour le Barça. Le ciel s'est dégagé.

Tous les résultats

Red Star (Nat) - Lens (L1) 3 - 2

Rumilly Vallières (N2) - Annecy (Nat) 1 - 1 (6 t.a.b. à 5)

Alès (N3) - Montpellier (L1) 1 - 2

Red Star (Nat) - Lens (L1) 3 - 2

Rumilly Vallières (N2) - Annecy (Nat) 1 - 1 t.a.b.

Saint-Louis-Neuweg (N3) - Sedan (N2) 0 - 2

Olympique Saumur (N3) - US Montagnarde (R1) 3 - 3 t.a.b.

Le Puy (N2) - Lorient (L1) 1 - 0

Valenciennes (L2) - Metz (L1) 0 - 4

Lyon (L1) - Sochaux (L2) 5 - 2

Brest (L1) - Paris SG (L1) 0 - 3