Coupe de France : la réputation de losers des Rennais est-elle justifiée ?

, modifié à
  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :
VIDÉO - Le Stade Rennais affronte le Paris Saint-Germain en finale de Coupe de France, samedi soir, à 21 heures. S'ils gagnent, les Bretons abandonneront une solide réputation de perdants dans le football français.
VIDÉO

Pour les Rennais, la finale de Coupe de France face au Paris Saint-Germain, samedi à 21 heures, revêt une importance capitale dans leur histoire : en battant l'ogre parisien, ils ont les moyens d'effacer l'image de losers qui leur colle à la peau, comme nous l'explique Julien Froment, journaliste au service des sports d'Europe 1.

Pas de titre depuis 1971

"Ces dix, quinze dernières années, on peut le dire clairement : Rennes est une équipe de losers, parce qu'ils n'y arrivent pas dans les moments cruciaux. Par exemple en championnat, en 2007, ils auraient pu jouer pour la première fois de leur histoire en Ligue des champions", raconte Julien Froment. À la dernière minute du dernier match, ils prennent un but face à Lille et ratent la Ligue des champions pour un point, au profit de Toulouse, autre club au palmarès famélique.

" Leur réputation de losers se voit encore plus en coupes nationales, avec deux échecs en finale de Coupe de France "

"Leur réputation de losers se voit encore plus en coupes nationales, avec deux échecs en finale de Coupe de France, en 2009 et 2014. À chaque fois, les Rennais se sont inclinés face au voisin breton, l'En Avant de Guingamp, qui a beaucoup moins de moyens qu'eux. Et puis il y a aussi eu une défaite en finale de la Coupe de la ligue", face à Saint-Étienne, en 2013. "Bref, Rennes n'y arrive pas et nourrit cette image de losers", résume notre journaliste. Le dernier titre du club remonte ainsi à 1971. À l'époque, les Rennais avaient battu les Lyonnais… en finale de Coupe de France. Depuis, les galettes-saucisses ont eu le temps de refroidir dans les travées du Roazhon Park, route de Lorient.

Une saison particulière…

Les Bretons ont malgré tout une raison de sourire cette saison : ils ont réalisé un parcours remarqué et encourageant en Ligue Europa. "Rennes s'est arrêté en huitièmes de finale à Arsenal, mais ils ont par exemple éliminé les Espagnols du Betis Séville et ont fait un super match aller face à Arsenal, avec un jeu assez ambitieux, assez intéressant à regarder grâce notamment au nouvel entraîneur Julien Stéphan", poursuit Julien Froment. "Avec cette finale de Coupe de France face au Paris Saint-Germain, Rennes peut vraiment enlever son étiquette de losers, collée sur son maillot depuis de nombreuses années."

rennes

© AFP

… mais un sacré défi face aux Parisiens

De l'ambition, donc, mais une réalité à prendre en compte avant de pénétrer sur la pelouse du Stade de France : les Rouge et noir vont se mesurer au Paris Saint-Germain, pour qui cette finale est le dernier enjeu d'une saison mitigée. "Il y a quelques semaines, on aurait dit que tout était possible pour Rennes et qu'ils étaient en capacité de battre le PSG. Sauf qu'entre-temps, Paris a récupéré Neymar, Kylian Mbappé, Edinson Cavani et Angel Di Maria, ses quatre fantastiques", note notre journaliste. Quadruple tenant du titre, le PSG ne va donc pas forcément laisser les Rennais se défaire si facilement de leur réputation de losers…

Images et montage : Yann Hamon