Copa America : pourquoi le Qatar et le Japon participent-ils à la compétition ?

  • A
  • A
Les deux équipes se sont affrontées en finale de la Coupe d'Asie, le 1er février dernier. Les Qataris l'avaient emporté 3-1.
Les deux équipes se sont affrontées en finale de la Coupe d'Asie, le 1er février dernier. Les Qataris l'avaient emporté 3-1. © Roslan RAHMAN / AFP
Partagez sur :
La Copa America a beau être une compétition sud-américaine, le Qatar et le Japon en sont cette année les deux invités. Le pays du Golfe y fera ainsi ses grands débuts, ce dimanche contre le Paraguay.

Rassurez-vous, le Qatar et le Japon se situent toujours en Asie. Et pourtant, les deux pays participent bien à la Copa America au Brésil, qui a débuté dans la nuit de vendredi à samedi et se poursuit jusqu'au 7 juillet.  Ils ont en effet été invités par la confédération sud-américaine, la CONMEBOL, pour participer au tournoi. Une coutume depuis 1993.

Dix pays, c'est trop peu

La CONMEBOL ne compte en effet que dix membres : l'Argentine, la Bolivie, le Brésil, le Chili, la Colombie, l'Équateur, le Paraguay, le Pérou, l'Uruguay et le Venezuela. Difficile, dès lors, de constituer des groupes. À douze, c'est bien plus simple. Alors, à chaque édition, des sélections étrangères sont invités à faire le nombre.

Le calendrier y est pour beaucoup

Exception faite du Japon, déjà invité en 1999, , il s'agit à chaque fois de nations appartenant à la CONCACAF, la confédération d'Amérique du Nord, centrale et des Caraïbes. Avec dix participations, le Mexique en a été le pays le plus assidu, devant le Costa Rica (5), les États-Unis (4) et la Jamaïque (2). Honduras, le Panama et Haïti ont eux aussi pu y prendre part. Mais cette année, la Gold Cup, qui met justement aux prises les pays de la CONCACAF, se déroule du 15 juin au 7 juillet…

La France, l'Espagne et le Portugal ont décliné

Les organisateurs se sont donc tournés vers les autres continents. Si la France, l’Espagne ou encore le Portugal notamment ont décliné l’invitation, le Japon et le Qatar futur organisateur de la Coupe du Monde 2022, ont répondu favorablement. Et le hasard fait bien les choses, car plusieurs mois après avoir reçu l'invitation, les deux équipes se sont affrontées en finale de la Coupe d'Asie. Les Qataris l'avaient alors emporté 3-1.

Deux équipes en pleine préparation

"C'est une étape importante dans notre cheminement vers la Coupe du Monde", admet Felix Sanchez, le sélectionneur espagnol du petit émirat, qui entre en lice ce dimanche contre le Paraguay, avant d'affronter la Colombie puis l'Argentine. Pas sûr toutefois que le Qatar soit très bien accueilli par le public brésilien pour ses grands débuts dans la compétition. La nation classée à la 55e place du classement Fifa s'est certes inclinée contre le pays hôte en match de préparation (2-0), mais c'est bien un tacle qatari qui a privé Neymar de la compétition.

Les Japonais, qui se présentent avec un groupe de novices, préparent quant à eux les Jeux olympiques de Tokyo de l'été prochain, réservés aux joueurs de moins de 23 ans. L'équipe nippone a été versée dans le groupe du Chili, de l'Uruguay et de l'Équateur.

Le Qatar de retour l'an prochain

L'an prochain, les deux invités de la Copa America, organisée par l'Argentine et la Colombie, seront l'Australie… et le Qatar, encore une fois.

Europe 1
Par Thibauld Mathieu