Christian Prudhomme : "Eddy Merckx est le coureur qui symbolise le mieux le Maillot jaune"

, modifié à
  • A
  • A
2:07
© Eric Frotier de Bagneux - Capa Pictures pour Europe 1
Partagez sur :
Le directeur du Tour de France, Christian Prudhomme, invité "Face aux auditeurs" d'Europe 1, a rendu un hommage appuyé au légendaire coureur belge. 
FACE AUX AUDITEURS

Le Maillot jaune du Tour de France fête ses 100 ans d'existence. Pour Christian Prudhomme, si un coureur devait symboliser la célèbre tunique, ce serait Eddy Merckx, quintuple vainqueur de la Grande Boucle. "Si le Tour part de Bruxelles, c'est pour Eddy Merckx et pour le Maillot jaune. Nous partons de la ville du coureur qui symbolise le mieux le Maillot jaune, le plus grand champion de l'histoire", a assuré le directeur du Tour, invité dimanche "Face aux auditeurs" d'Europe 1. 

Eddy Merckx, 74 ans aujourd'hui, a remporté le Tour de France cinq fois consécutivement, entre 1969 et 1973. Surnommé le "Cannibale" pour son insatiable soif de victoires, le mythique coureur belge est considéré par beaucoup comme le plus grand cycliste de tous les temps. 

Le Tour de France a ainsi décidé de partir de Bruxelles pour célébrer les 50 ans de sa première victoire. "Bernard Hinault lui a dit, quand on a annoncé que le Tour partait de Bruxelles : 'J'ai voulu te ressembler'. Entendre ça, c'était quelque chose de très fort. Il y a eu un alignement des planètes pour cette année : Bruxelles était candidate pour les 50 ans de la première victoire d'Eddy Merckx, et nous, on trouvait ça exceptionnel de partir de sa ville", a raconté Christian Prudhomme.

>> L'intégralité de l'émission "Christian Prudhomme face aux auditeurs d'Europe 1" est à écouter dimanche, de 20h à 21h30

Plusieurs étapes en hommage à Eddy Merckx 

Le parcours du Tour 2019 passe également par Belfort et Valloire, deux villes qui ont énormément compté dans l'histoire d'amour entre le coureur belge et la Grande Boucle. "Ensuite, si nous passons à Belfort par exemple (départ de la 7ème étape), c'est parce que c'est à partir de là-bas, en 1969, qu'Eddy n'a plus lâché le Maillot jaune. C'était au lendemain du Ballon d'Alsace, où il avait gagné. Si nous arrivons également à Valloire (l'arrivée de la 18ème étape), la première des trois étapes alpestres, c'est parce que lors de la seule arrivée là-bas, en 1972, Eddy Merckx avait gagné."