Catalogne : en désaccord avec le huis clos du match, deux dirigeants du Barça démissionnent

  • A
  • A
Carles Vilarrubi (1er en bas à gauche) et Jordi Monés (3e en haut à droite) étaient hostiles au choix du huis clos.
Carles Vilarrubi (1er en bas à gauche) et Jordi Monés (3e en haut à droite) étaient hostiles au choix du huis clos. © AFP
Partagez sur :
En démissionnant, le vice-président institutionnel et le directeur d'administration du club catalan ont voulu montrer leur hostilité au choix d'avoir joué à huis clos face à Las Palmas.

Carles Vilarrubi, le vice-président institutionnel du Barça et Jordi Monés, directeur du conseil d'administration ont présenté leur démission, dimanche soir, selon des médias espagnols, repris par Bein Sport.

Un match à haute tension. Les deux dirigeants ont voulu marquer leur hostilité au choix du club catalan d'avoir joué à huis clos, dimanche, face à Las Palmas (0-3), en 7e journée de Liga. Placé comme match à haute tension en raison du référendum d'autodétermination en Catalogne, la rencontre s'est déroulée sans supporters. "C'était très bizarre (le huis clos), ce n'est clairement pas habituel mais les événements du jour ont conditionné ce match. C'était étrange, cela ne me plaît pas beaucoup mais il a fallu jouer ainsi", a ainsi déclaré le milieu de terrain catalan Sergio Busquets.

Le FC Barcelone, qui a condamné les actions menées dimanche pour empêcher la tenue du référendum avait demandé à ce que le match soit reporté