Boxe : Tony Yoka critiqué sur Twitter pour avoir chambré Conor McGregor

, modifié à
  • A
  • A
Tony Yoka disputera son deuxième combat professionnel en octobre prochain.
Tony Yoka disputera son deuxième combat professionnel en octobre prochain. © Martin BUREAU / AFP
Partagez sur :
Le boxeur français a déclaré sur Twitter que "la boxe ne s'apprend pas en trois mois", provoquant de vives réactions sur la réseau social. 

Tony Yoka n'est pas un fervent fan de Conor McGregor. Le boxeur français a chambré la superstar irlandaise de MMA (arts martiaux mixte), battue par Floyd Mayweather dans le "money fight", dans la nuit de samedi à dimanche à Las Vegas.

"Conor qui ? La boxe ne s'apprend pas en trois mois", a écrit Tony Yoka sur Twitter, provoquant de vives critiques des internautes. McGregor, qui disputait à 29 ans son premier combat de boxe, a surpris en résistant pendant dix rounds à Mayweather, toujours invaincu au cours de sa carrière (50 victoires en autant de combats). 

"Pas oublier de faire preuve d'humilité." De nombreux twittos ont critiqué le tweet de Tony Yoka, lui demandant de ne "pas oublier de faire preuve d'humilité". Le Français a alors répondu avec une capture d'écran montrant des citations du légendaire Mohamed Ali, avec notamment sa phrase culte : "les gens humbles ne vont jamais bien loin". 

Le premier combat pro de Yoka revient sur le tapis. Beaucoup d'internautes ont également estimé que le tweet du jeune Français était malvenu en raison de son premier combat chez les professionnels. Tony Yoka avait, pour ses grands débuts, facilement battu l'Américain Travis Clark, un duel qui avait rapidement tourné à la mascarade, tant le déséquilibre entre les deux boxeurs était criant. 

"Lui (McGregor) il combat le multiple champion du monde (Mayweather) alors que ce n'est pas sa discipline, il combat pas le videur d'une boîte de Virginie comme toi", a répondu un internaute dans un tweet fortement relayé. 

Tony Yoka disputera son deuxième combat professionnel le 14 octobre prochain à Cardiff, au pays de Galles. 

Europe 1
Par J.R.