Basket : Lamar Odom a utilisé un faux pénis pour tricher lors d'un contrôle antidopage avant les JO 2004

, modifié à
  • A
  • A
Lamar Odom, ici aux JO de 2004, a reconnu avoir triché.
Lamar Odom, ici aux JO de 2004, a reconnu avoir triché. © MUSTAFA OZER / AFP
Partagez sur :
L'ancien joueur NBA fait cette révélation dans son autobiographie à paraître, intitulée "Darkness to Light". À l'époque, il avait craint que sa consommation quotidienne de drogue soit détectée. 

L'ancien joueur NBA Lamar Odom a révélé dans son autobiographie à paraître qu'il avait triché en utilisant une prothèse de pénis lors d'un contrôle antidopage avant les Jeux olympiques 2004.

Dans son autobiographie intitulée Darkness to Light et dont des bonnes feuilles ont été publiées dimanche par le site internet du magazine People, Odom, 39 ans explique comment il a réussi à échapper à un contrôle antidopage positif alors qu'il fumait quotidiennement de la marijuana.

Les États-Unis avaient dû se contenter de la médaille de bronze

"La joie d'être retenu dans l'équipe des États-Unis pour les JO d'Athènes a vite viré à la peur, une fois que les gens du comité (olympique américain) m'ont annoncé qu'il fallait que je passe un test antidrogue avant d'être officiellement sélectionné", écrit Odom.
"Avec des amis, nous avons commencé à faire des recherches sur internet pour trouver un faux pénis et nous avons cherché des solutions pour tricher", poursuit-il.

Le jour du contrôle antidopage, il a utilisé la prothèse et un échantillon d'urine "propre", fourni par un ami, pendant que l'agent en charge des contrôles l'observait de loin. Grâce à ce subterfuge, Odom a été sélectionné pour les JO-2004 où les États-Unis ont dû se contenter de la médaille de bronze.

L'ancien joueur a toujours des problèmes d'addiction

Odom, qui a partagé la vie de la starlette de téléréalité Khloé Kardashian, revient dans son autobiographie sur sa consommation effrénée de drogue qui a culminé en octobre 2016 lorsqu'il avait été retrouvé dans le coma dans une maison close du Nevada.
L'ancien joueur des Los Angeles Lakers, qui a remporté deux titres NBA avec la célèbre équipe californienne, a reconnu qu'il avait toujours des problèmes d'addiction. "Je lutte toujours (...) mais il est hors de question pour moi de retomber dans cette noirceur, jamais plus cela n'arrivera", écrit-il.