Amélie Mauresmo renonce au poste de capitaine de l’équipe de France de Coupe Davis

, modifié à
  • A
  • A
En juin dernier, Amélie Mauresmo avait été la première femme à être nommée capitaine de l'équipe de France de Coupe Davis. © PATRICK HERTZOG / AFP
Partagez sur :

Désormais coach de Lucas Pouille, l'ancienne n°1 mondiale quitte l'équipe de France de Coupe Davis avant même d'avoir commencé.

Désignée en juin dernier pour succéder à Yannick Noah sur le banc de l’équipe de France de Coupe Davis, Amélie Mauresmo n’aura pas l’occasion d’étrenner ses galons. Comme plusieurs sources l'avaient confirmé à Europe 1, la Fédération française de tennis (FFT) a officialisé jeudi la fin de l'aventure entre les Bleus et l'ancienne n°1 mondiale.

Une double casquette qui passait mal. Cause de ce départ : l’incompatibilité pour Amélie Mauresmo d'entraîner à la fois Lucas Pouille et l’équipe de France. Dans un communiqué, la FFT assure "soutenir" et "encourager" cette collaboration "qui sert les intérêts du tennis français". L'ancienne championne avait annoncé sa décision de démissionner en début de semaine.

Le DTN chargé de proposer un successeur. Certains joueurs de l’équipe, ainsi que des dirigeants de la Fédération française de tennis (FFT), se seraient en effet opposés à cette double casquette. Un point presse est prévu vendredi à 16 heures, à l’issue du comité exécutif de la FFT, durant lequel le Directeur technique national Pierre Cherret devrait intervenir pour proposer le nom d'un successeur. "Ce nouveau capitaine sera également responsable de la délégation masculine olympique des JO de Tokyo et tuteur des parcours garçons dans la perspective des Jeux olympiques de Paris 2024", précise le communiqué.

La Coupe Davis nouvelle formule sera inaugurée en 2019 sur seulement une semaine de compétition, en fin de saison.