Service minimum pour les Bleus

, modifié à
  • A
  • A
Partagez sur :
L'équipe de France s'est imposée sur la plus petite des marges face aux Iles Féroé (1-0), mercredi à Torshavn dans le cadre des éliminatoires de la Coupe du Monde 2010. C'est le Toulousain André-Pierre Gignac, auteur de son premier but en sélection, qui a offert ce succès aux Bleus qui reviennent ainsi à cinq points du leader du groupe 7, la Serbie.

L'équipe de France s'est imposée sur la plus petite des marges face aux Iles Féroé (1-0), mercredi à Torshavn dans le cadre des éliminatoires de la Coupe du Monde 2010. C'est le Toulousain André-Pierre Gignac, auteur de son premier but en sélection, qui a offert ce succès aux Bleus, qui reviennent ainsi à cinq points du leader du groupe 7, la Serbie.Sans surprise, la France a battu les Iles Féroé (1-0), mercredi à Torshavn. Si les Tricolores ont logiquement dominé la rencontre, se créant beaucoup d'occasions, ils n'ont réussi à inscrire qu'un seul but, par l'intermédiaire d'André-Pierre Gignac en première période. Le Toulousain ouvre ainsi son compteur avec le maillot frappé du coq. Un succès étriqué mais important dans la course à la qualification à la Coupe du Monde 2010.Raymond Domenech avait réservé quelques surprises au coup d'envoi avec la titularisation dans le but de Hugo Lloris, préféré à Steve Mandanda pour la première fois en match officiel. Privé de Thierry Henry, qui souffre toujours du tendon d'achille, le sélectionneur tricolore avait opté pour un duo d'attaque composé de Nicolas Anelka et André-Pierre Gignac, Karim Benzema et Loïc Rémy débutant sur le banc.Comme attendu, les Bleus monopolisent le cuir et s'installent dans la moitié de terrain adverse mais pèchent dans la finition. Sur un centre d'Anelka venu de la droite, Yoann Gourcuff place une tête en déséquilibre mais c'est légèrement à côté du but (6e). Dans la foulée, Jérémy Toulalan alerte Mikkelsen de loin, mais le portier des locaux est sur la trajectoire de cette frappe tendue du milieu lyonnais (7e).But refusé à GourcuffAprès un tir enroulé de Gourcuff au-dessus de la transversale (18e), Gignac trouve le cadre de loin, mais pas de quoi inquiéter le dernier rempart des Féroé (25e). Sur les rares contres adverses, la défense des Bleus présente même des signes de faiblesse, sans pour autant prêter à conséquence. C'est peu avant la fin de la première période que Malouda et Gignac débloquent la situation. Très actif depuis le coup d'envoi, le milieu de Chelsea fait la différence côté gauche et trouve le buteur toulousain dans la surface. Servi dos au but, le meilleur buteur de la L1 la saison dernière adresse une frappe en pivot qui trompe Mikkelsen (1-0, 42e).Sans briller, les Tricolores regagnent les vestiaires avec le sentiment du devoir accompli. Ils ne sont toutefois pas à l'abri et sur un coup franc excentré côté gauche, Samuelsen dévie le ballon juste au-dessus du cadre (47e). De quoi réveiller les Bleus qui passent la vitesse supérieure. Alors que Toulalan voit sa reprise passée juste à côté (50e), un corner de Malouda sème la panique dans la défense des Féroé, mais le cuir termine sa course sur le poteau (53e). Le Guyanais est de nouveau tout proche de doubler la mise, suite à un ballon en profondeur dosé de Gourcuff, mais sa tête ne fait que frôler la lucarne (62e).Amoindri par une tendinite à un genou, Franck Ribéry fait néanmoins sa rentrée à 25 minutes du terme de la rencontre à la place de Malouda, pourtant très en jambes. Le meneur du Bayern Munich se signalera par un coup franc juste au-dessus (79e) et par un bon centre en direction de Gourcuff, qui marque du talon, mais l'arbitre refuse le but pour une position de hors-jeu du Girondin. Après une dernière frayeur suite à une tête qui frôle le cadre de Lloris (90e), la rencontre se termine sur ce score étriqué. Revenus à cinq points de la Serbie, leader de la poule 7, les Bleus devront une nouvelle fois tenter de décrocher les trois points face à la Roumanie, début septembre.

Europe 1
Par Rédaction Europe1.fr