Les Boks dans le doute

, modifié à
  • A
  • A
Partagez sur :
Après une défaite en Australie lors de la dernière journée (21-6), les Springboks n'ont plus le choix. Afin de s'adjuger le Tri Nations 2009, les hommes de Peter de Villiers devront s'imposer contre la Nouvelle-Zélande, samedi à Hamilton.

Après une défaite en Australie lors de la dernière journée (21-6), les Springboks n'ont plus le choix. Afin de s'adjuger le Tri Nations 2009, les hommes de Peter de Villiers devront s'imposer contre la Nouvelle-Zélande, samedi à Hamilton.Peter De Villiers attend toujours de pouvoir inscrire à son palmarès de sélectionneur national son premier trophée majeur lui qui ne compte qu'un titre de champion du monde avec la sélection nationale des moins de vingt-et-un ans (2005). Le patron des Boks avait pourtant imaginé entrer dans l'histoire du rugby sud-africain le week-end dernier à Brisbane, en Australie, où il était acquis, ou presque, que lui et ses joueurs seraient sacrés dans ce Tri Nations 2009.C'était sans compter sur la formidable réaction d'orgueil de la jeunesse des Wallabies, capable de prendre à la gorge un leader invaincu en quatre matches, et de réaliser le match parfait pour dominer John Smit et ses coéquipiers (21-6).Smit: "Une finale pour nous"Le capitaine des Boks lui-même l'avoue: "Nous nous sommes mis la pression en perdant ce match, souligne-t-il. La rencontre face à la Nouvelle-Zélande devient soudainement une finale pour nous." Vaincre les All Blacks à Hamilton, dans le stade des Warathas, devient donc une obligation pour les Boks afin de remporter la compétition pour la première fois depuis 2004..Malgré les neuf points d'avance sur leurs adversaires et le besoin de deux points pour être sûrs d'être sacrés, la tâche n'a rien d'une sinécure, même si tout un pays n'ose même pas imaginer qu'après avoir à ce point dominer ce Tri Nations, les Boks pourraient tout perdre sur le fil.Mais les Blacks ont toutes les raisons d'être motivés à l'heure de ces retrouvailles avec un adversaire, qui les a dominés à deux reprises cet été (28-19, 31-19). Richie McCaw et Dan Carter, absent lors de ces deux précédentes confrontations, entendent bien continuer d'instiller dans l'esprit des Sud-Africains le doute. Si les Blacks y parviennent, ils pourront encore espérer remporter le titre (à condition de prendre le maximum de points sur les deux derniers matches, à savoir 10 points).

Europe 1
Par Rédaction Europe1.fr