Bourges se rebelle

, modifié à
  • A
  • A
Partagez sur :
Quelque peu humilié lors du match aller mercredi (47-55), Bourges a brillamment répondu samedi sur son parquet lors de la finale retour du championnat de France face à Tarbes (78-37). Imposant leur loi dès le premier quart-temps, les Berruyères ont usé d'une adresse redoutable aux tirs face à la formation midi-pyrénéennes. Les tenantes du titre ont ainsi gagné le droit à une belle, mardi à domicile.

Quelque peu humilié lors du match aller mercredi (47-55), Bourges a brillamment répondu samedi sur son parquet lors de la finale retour du championnat de France face à Tarbes (78-37). Imposant leur loi dès le premier quart-temps, les Berruyères ont usé d'une adresse redoutable aux tirs face à la formation midi-pyrénéennes. Les tenantes du titre ont ainsi gagné le droit à une belle, mardi à domicile.La mise au point est claire ! Après la défaite concédée sur le parquet de Tarbes (78-87) la semaine passée, Bourges a réagi en champion au Prado. "On est pas encore mort, on va essayer de se battre" déclarait Pierre Vincent, l'entraîneur berrichon, aux micros de Sport + peu avant la rencontre. Une sentence rapidement vérifiée tant la démonstration de force de ses joueuses s'est imposée dès le premier quart-temps.A la peine offensivement lors du match aller, les Berruyères, encore invaincues cette saison en championnat à domicile, se sont appliquées à asphyxier leurs adversaires dès les premières foulées pour mener 13-2 dès la 5e minute de jeu. Sentant la menace pesée, François Gomez réclame alors un premier temps mort. L'entraîneur tarbais insiste alors auprès de ses joueuses sur l'importance de soigner leur repli défensif. Une consigne bien mal appliquée, quant à l'inverse, Bourges parvenait impeccablement à contrer le jeu d'Isabelle Yacoubou pourtant auteur des premiers points pour son équipe. Héroïne lors du premier acte, la meilleure joueuse du championnat a rendu une copie très médiocre (9 points à 3/10, 6 rebonds) bien loin de sa performance à l'aller (23 points, 12 rebonds).Tarbes incapable de réagir En face, Bourges, beaucoup plus engagé et profitant des nombreuses pertes de balle côté tarbais, continue d'imprimer sa marque pour virer à 30-5 à la fin du premier quart-temps. Alors que Cathy Melain, qui a récemment annoncé qu'elle prendrait sa retraite à l'issue de la saison, donne le ton en début de rencontre, l'internationale française peut compter sur la bonne prestation de Katarina Manic et Ana Lelas pour augmenter l'avance déjà conséquent de Bourges. A la mi-temps (42-17), les Berruyères avaient ainsi inscrit presque autant de points que le 6 mai dernier à Tarbes, qui est toutefois parvenu à faire jeu égal dans le deuxième quart-temps (12-12).Après la pause, l'équipe berrichonne éteint tout espoir de retour des Tarbaises (69-30, 30e). Un écart finalement porté à 41 points au terme du match (78-37) grâce à une application aux tirs avec un taux de réussite de presque 50% sur l'ensemble de la rencontre (29/60). Mention spéciale à Nwal-Endéné Miyem, meilleure marqueuse côté berrichon avec 14 pts à 7/14 et 7 rebonds. Ndongue et Lelas, 12 pts chacune, suivent de près tandis que Manic a terminé à 10 pts.Une prestation qui offre l'occasion d'une belle à Bourges, sur son parquet mardi.

Europe 1
Par Rédaction Europe1.fr