WWF et le musée du Prado détournent des tableaux pour alerter sur le réchauffement climatique

  • A
  • A
Partagez sur :
En pleine COP 25, l’association WWF veut marquer les esprits grâce à l’art. Avec le musée du Prado de Madrid, elle a détourné quatre célèbres œuvres pour faire passer des messages sur le climat.

La conférence climat a lieu en ce moment et jusqu'au 13 décembre à Madrid. L’association WWF en a profité pour mener une campagne de sensibilisation en s’associant à un musée. Et par n’importe lequel : le musée du Prado, le plus célèbre de la capitale d'Espagne. Ensemble ils ont détournés quatre chefs d’œuvre du musée pour montrer les conséquences directes du changement climatique. La toile "Philippe IV à cheval" de Velasquez se retrouve par exemple sous les eaux :

Ou à l’inverse, un tableau de Patinir, "la traversée du monde souterrain", complètement asséché...

Des héroïnes d’un tableau de Fransisco de Goya, "Le Parasol", se retrouvent, elles, déplacées dans un camp de réfugiés climatiques.

Les différents détournements et les espérances de l'association quant aux engagements des Etats à l'issue de la COP25 sont à voir sur le site de WWF.

Europe 1
Par Hélène Mannarino, édité par Séverine Mermilliod