Wine Paris : "35% de visiteurs internationaux sont attendus"

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :
A la veille de l’ouverture de Wine Paris, Fabien Rieu, son coprésident, est venu expliquer dimanche sur Europe 1 la vocation internationale de ce nouveau rendez-vous œnologique.

La première édition de "Wine Paris" a lieu à partir de lundi et jusqu’à mercredi. Le nom de ce tout nouveau salon du vin, qui se tiendra porte de Versailles à paris, n’a évidemment pas été choisi par hasard. "Aujourd’hui, la France t un grand pays de vin, mais on a besoin surtout d’exporter notre vin", explique sur Europe 1 Fabrice Rieu, coprésident de l’évènement. "Et si on veut parler à une clientèle internationale,  il faut un nom anglais pour être de suite compris par nos amis chinois et américains", poursuit celui qui est aussi vice-président des Vins du Roussillon.

"Pas évident de faire venir les Américains". Et à partir de lundi, dans les travées du salon, il y aura "presque 35% de visiteurs internationaux attendus", explique encore Fabrice Rieu. "Dans le top ‘five’ : la Belgique, l’Allemagne, Royaume-Uni, malgré le Brexit, les Etats-Unis et les Pays-Bas", indique-t-il, insistant sur les clients venus d’outre-Atlantique. "Les Américains, ça nous fait plaisir, parce que c’est pas évident de faire venir cette clientèle. Les Etats-Unis, c’est un pays qui se développe énormément au niveau du marché et qui nous intéresse beaucoup."

"La France, premier pays du monde en valeur". Et si les professionnels du vin français veulent s’ouvrir à l’international, c’est aussi pour conserver une à place de leader de plus en plus menacée. "Le vin français est une référence parce que c’est plusieurs centaines d’années d’histoire, c’est le premier système au monde en indications géographiques, en appellations d’origine protégée, donc une garantie de travail sur des terroirs déterminés, sur une qualité", argumente Fabrice Rieu, qui admet aussi qu’"en volume, certains pays progressent beaucoup, l’Italie, l’Espagne, les Etats-Unis, la Chine aussi. Mais la France reste le premier pays du monde en valeurs, et de loin", conclut-il.