Une nouvelle forêt va voir le jour en Ile-de-France

  • A
  • A
Les premiers arbres doivent être plantés d'ici l'hiver 2019 1:25
Les premiers arbres doivent être plantés d'ici l'hiver 2019
Partagez sur :
Située à 30 kilomètres de Paris dans le Val-d'Oise, la forêt de Pierrelaye-Bessancourt devrait arriver à maturité d'ici 30 à 50 ans.
REPORTAGE

Les amoureux des balades à l'ombre des arbres vont être ravis. Enfin pas tout de suite... Une nouvelle forêt va voir le jour à 30 kilomètres de Paris, dans le Val-d'Oise, entre Cergy-Pontoise et la vallée de Montmorency. Les premiers arbres seront plantés à partir de l'hiver 2019 et sera, à terme, plus grande que le bois de Vincennes. Mais selon les propriétaires qui ont dû céder leurs parcelles, la forêt de Pierrelaye-Bessancourt - c'est son nom - n'est pas prête d'accueillir ses premiers randonneurs. 

1.300 hectares pollués. "C'est pire que la déchetterie", explique à Europe 1 Michelle qui a dû céder une partie de ses terres pour le projet. "Quand on voit qu'ils veulent en faire une forêt, il y a du travail à faire avant", explique-t-elle. C'est sur 1.300 hectares de terrain pollués que vont être plantés un millions d'arbres. Pendant un siècle, cette plainte a servi de déversoir des eaux usées de Paris, avant que des dizaines d'entreprises n'y déversent quotidiennement des tas de gravats et de poubelles. "Tous les terrains sont pollués", montre Robert. "Ils font pousser du maïs et du blé du pour en faire du carburant", prévient-il.

"C'est pas pour demain matin". Au total, c'est 2.500 propriétaires, des agriculteurs, mais également des gens du voyage, qui doivent céder des parcelles contre une petite somme d'argent. "Cet espace est situé sur la ceinture verte de la région parisienne", explique Bernard Tailly, le maire de Frépillon qui dirige le projet. "Il n'y a pas mieux que là pour créer l'avenir. En revanche, c'est pas pour demain matin". Effectivement il faudra entre trente et cinquante ans pour que les arbres arrivent à maturité. Et que les randonneurs puissent s'y promener.

Europe 1
Par Mélanie Nunes, édité par Ugo Pascolo