Une mairie rurale détruite en Normandie : la piste criminelle privilégiée

, modifié à
  • A
  • A
© ZAKARIA ABDELKAFI / AFP
Partagez sur :

La mairie de la commune de Brétigny, dans l'Eure, a été détruite par un incendie dans la nuit de samedi à dimanche. La maire de la commune déplore un acte "complètement gratuit".

La mairie de Brétigny, petite commune de l'Eure, a été détruite par un incendie "a priori volontaire" dans la nuit de samedi à dimanche, a-t-on appris lundi auprès du parquet d'Evreux.

Des "faits intolérables". "Il y a eu une série de cinq incendies visant une voiture, une dépendance, une caravane et la mairie de Brétigny", une commune de quelque 150 habitants, a détaillé Dominique Puechmaille, procureur de la République à Evreux. "La maison commune a été complètement détruite, heureusement sans faire de victime", a pour sa part indiqué Thierry Coudert, préfet de l'Eure, dans un communiqué commentant ces "faits intolérables". "S'attaquer à un édifice de la République est une ignominie. Je condamne cet acte", a réagi dimanche sur Twitter le secrétaire d'Etat à la Transition écologique, Sébastien Lecornu, également conseiller départemental de l'Eure, qui s'est rendu sur place lundi.

La commune a "tout perdu". "Le fait qu'il y ait eu plusieurs départs de feu laisse à penser que la mairie n'était pas spécifiquement visée", a toutefois souligné la procureur d'Evreux indiquant "que les investigations avaient démarré dans le cadre d'une enquête de flagrance". Interrogée par France Bleu Seine-maritime/Eure, la mairesse de Brétigny, Marie-Christine Join Lambert, a indiqué que la commune avait "tout perdu", archives, état civil, factures. "On sait par où ils sont rentrés, ils ont cassé le volet et le carreau de la fenêtre pour rentrer dans le bureau", a expliqué l'élue à la radio, "Ça fait vraiment mal au cœur, je suis maire depuis 1989, je n'ai de problème avec personne, c'est purement gratuit."