Un professeur d'une université privée de Courbevoie tué au couteau devant l'établissement

, modifié à
  • A
  • A
La police judiciaire des Hauts-de-Seine a été saisie de l'enquête. (Photo d'illustration)
La police judiciaire des Hauts-de-Seine a été saisie de l'enquête. (Photo d'illustration) © Direction générale de la police nationale
Partagez sur :
Un professeur d'anglais d'une université privée de Courbevoie, dans les Hauts-de-Seine, a été tué au couteau mercredi devant l'établissement par un ancien élève. 

Un professeur d'anglais de l'université privée de Courbevoie, dans les Hauts-de-Seine, a été tué de plusieurs coups de couteau mercredi devant l'établissement, a appris l'AFP de source policière, confirmant une information du Parisien.

Un ancien élève. Un suspect a été interpellé, a indiqué cette source, précisant qu'il s'agissait d'un homme né en 1981 au Pakistan et présenté comme un ancien élève de l'université Léonard-de-Vinci, longtemps surnommée "Fac Pasqua". Selon Le Parisien, cet ancien élève avait été exclu de l'établissement. 

Enquête ouverte. La victime, âgée de 66 ans, a reçu deux coups de couteau à la gorge, rapporte encore le quotidien. La police judiciaire des Hauts-de-Seine a été saisie de l'enquête.

Un site qui accueille 6.000 étudiants. Situé dans le quartier de la Défense, le pôle universitaire Léonard-de-Vinci a été créé en 1995 par Charles Pasqua à l'initiative du département des Hauts-de-Seine. Ses trois écoles (management, ingénieurs, multimédia) et ses partenaires accueillent quelque 6.000 étudiants. 

Depuis sa création, l'université a été au cœur de plusieurs controverses. En 2010, la Chambre régionale des comptes d’Île-de-France avait épinglé la gestion du personnel et des frais de fonctionnement jugés trop élevés. En 2004, le doyen de l'université avait été mis en examen pour "blanchiment" dans le cadre d'une enquête sur un prêt consenti à Charles Pasqua pour financer sa campagne présidentielle de 2002.

 

Une cellule de crise ouverte pour les étudiants et les collaborateurs. Dans un message à ses étudiants et collaborateurs, la SKEMA Business School, qui fait partie du pôle universitaire Léonard de Vinci (PULV), informe qu'une "cellule de crise a été ouverte à la brasserie Léonard, en rue haute, au sein du pôle universitaire". Les étudiants peuvent également se rapprocher des responsables du "student office" et des ressources humaines. Ils sont invités à quitter les lieux cet après-midi pour les besoins de l'enquête. Les cours doivent reprendre jeudi matin.