"Nous devons nous battre !" : un petit village de la Manche en guerre contre Elon Musk

  • A
  • A
La commune située dans la Manche compte 350 habitants. 1:35
La commune située dans la Manche compte 350 habitants. © Capture d'écran Google Maps
Partagez sur :
À Saint-Senier-de-Beuvron, dans la Manche, l'entreprise américaine SpaceX veut installer une grande antenne-relais dans le cadre d'un projet de réseau internet haut débit par satellites partout dans le monde. Mais les habitants, soutenus par les élus locaux, s'y opposent.
REPORTAGE

Quand un petit village normand s'oppose à un géant américain. Alors que l'entreprise américaine SpaceX, dirigée par Elon Musk, travaille actuellement au développement de "Starlink", un réseau internet haut débit par satellites partout dans le monde, en France, la commune de Saint-Senier-de-Beuvron, où doit être installée une gigantesque antenne-relais, se mobilise contre le projet. 

L'une des trois stations terrestres de France doit ainsi se trouver dans cette petite commune de 350 habitants dans la Manche, au grand désespoir des habitants. Ainsi, Dimitri et Anne-Laure, installés dans leur maison de campagne, n'auraient jamais imaginé une vue plongeante sur neuf énormes paraboles hautes de 2m70. "Nous, à la base on est venus s'installer là pour profiter du paysage, de l'environnement", explique Dimitri. "Et tout d'un coup, le ciel nous retombe sur la tête", ajoute Anne-Laure. 

"Si ça s'installe, notre projet de vie est revu"

Avec les satellites d'Elon Musk comme nouveaux voisins, les craintes du couple ne sont pas qu'esthétiques : la société en charge de l'installation assure aux jeunes parents que les ondes ne seront pas nocives, mais ils se méfient. "Des associations nous ont dit que c'étaient des fréquences assez importances, ça pourrait être un gros micro-ondes. Vous ne pouvez pas rester à côté", s'inquiète Anne-Laure. 

De son côté, Dimitri craint les conséquences d'une telle installation sur leur avenir dans la commune. "Clairement, si ça s'installe, tout notre projet de vie  est revu... savoir si on part ou pas." 

Le soutien des élus locaux

En tout cas, depuis trois mois, le couple peut compter sur le soutien de la mairie et des élus locaux. En tête de la contestation, le conseiller régional écologiste François Dufour, natif du village, estime qu'"il faut absolument que les citoyens de cette commune s'organisent et puissent saisir la justice". Et de conclure : "Nous devons rester debout la tête haute et nous battre, même contre Monsieur Musk". En attendant, l'élu demande à l'État d'informer la population sur ce projet. 

Europe 1
Par Hélène Terzian, édité par Antoine Terrel