Trop peu de repas végétariens dans les cantines, dénonce Greenpeace

, modifié à
  • A
  • A
Les enfants mangeraient bien plus de protéines animales que nécessaire, selon une enquête de Greenpeace
Les enfants mangeraient bien plus de protéines animales que nécessaire, selon une enquête de Greenpeace © GEORGES GOBET / AFP
Partagez sur :
L'ONG Greenpeace a dévoilé lundi une enquête participative qui montre que près de 70% des enfants scolarisés n'ont pas accès à un menu végétarien à la cantine.

Près de sept écoliers sur 10 n'ont pas d'autre choix que de manger de la viande ou du poisson à la cantine, selon une enquête de Greenpeace sur la consommation de protéines animales dans les écoles*, dévoilée lundi par franceinfo.

Pas assez de menus végétariens. 69% des enfants ne mangent jamais de menu végétarien à la cantine, selon cette enquête. Pour 21% des écoliers, cela arrive de temps en temps tandis que seuls 9% déclarent en manger une fois par semaine. Pourtant, selon Greenpeace, les autorités imposent seulement huit repas sur vingt contenant de la viande ou du poisson.

Trop de protéines animales. Par ailleurs, sur la base des recommandations du gouvernement en matière de nutrition, l'ONG a calculé l'apport en protéines animales pour chaque enfant. La consommation d'une viande et d'un produit laitier chaque midi correspondrait alors à deux voire quatre fois celle recommandée par l'Agence de l'Alimentation (ANSES) pour les enfants de 3 à 11 ans. 

Au moins deux repas végétariens. Alors que le projet de loi sur l'alimentation arrive à l'Assemblée nationale mardi, Greenpeace milite pour que des amendements soient adoptés en faveur de l'instauration de deux repas végétariens par semaine dans les cantines scolaires.

*Enquête menée sur Internet de septembre 2017 à février 2018 recueillant 12.000 contributions sur 3.200 communes.