Trois méthodes originales pour aider les enfants à aimer les mathématiques

  • A
  • A
mathématiques
© Pixabay
Partagez sur :
Pour séduire les réfractaires aux mathématiques, des Français se sont creusés les méninges pour leur faire aimer, par des méthodes originales, l'algèbre et la géométrie.
LA FRANCE BOUGE

Vous êtes complètement hermétiques aux tables de multiplication, aux divisions et aux problèmes de logique ? Vos enfants sont à la peine en classe dès qu'il s'agit de calculer l'hypoténuse d'un triangle ? Pas de panique, des solutions existent. Bien sûr, il y a les cours particuliers, mais ils sont onéreux… surtout quand il faut enchaîner les séances pour rattraper son retard.

>> Trois Français, férus de mathématiques, ont, chacun de leurs côtés, développé une innovation pour faire aimer cette matière aux écoliers. Coup de projecteur dans La France bouge, mercredi sur Europe 1.

L'application Yokimi pour aider les jeunes élèves

Ancien professeur particulier de mathématiques pendant ses études, Karl Bou Abboud a lancé Yokimi en 2018. "Je donnais des cours à des élèves de collège, et je voyais qu'il y avait beaucoup de choses qui pouvaient s'automatiser, et que l'on pouvait rendre plus ludique grâce au numérique", explique-t-il sur Europe 1. Yokimi est un petit renard qui coache les élèves, du CM1 à la 5ème. Dans un "chat-bot", il va échanger avec les élèves pour évaluer leur niveau. En fonction, il va adapter ses exercices, ses conseils, ses astuces. "On différencie la pédagogie, pour intéresser tous les élèves et les faire progresser", précise Karl Bou Abboud. Si l'élève ne sait pas, il peut immédiatement demander de l'aide à Yokimi. Grâce à ses bons résultats, il peut ensuite gagner des points, ce qui peut être stimulant pour un enfant.

L'application coûte entre 4,99 euros et 7,99 euros par mois (pour la version premium).

Un escape game pédagogique

Comment un enseignant-chercheur en mathématiques peut-il faire pour intéresser le grand public à cette matière si complexe, et qui rebute tant d'entre nous ? Peut-être en convoquant le jeu dans l'équation ! Jean-Baptiste Aubin, directeur de la Maison des mathématiques et de l'informatique à Lyon, propose un escape game pédagogique autour des maths, à partir de 8 ans. Une mathématicienne s'est fait voler ses découvertes scientifiques, et il faut l'aider à les retrouver. Pour cela, les joueurs vont devoir résoudre des énigmes, des calculs, et observer les indices dans la salle.

>> De 13h à 14h, La France bouge avec Raphaëlle Duchemin sur Europe 1. Retrouvez le replay de l'émission ici

Les parents aussi s'intéressent à l'initiative, qui se déroule tous les samedis matins à la Maison des maths à Lyon, car ils souhaitent se mettre au niveau de leurs adolescents pour les aider quand ils arrivent en classes de 4ème ou 3ème.

Jouer au bridge pour habituer son cerveau

Etes-vous bien sûr de pouvoir compter jusqu'à 13 ? Michel Gouy, responsable de bridge éducatif de la Fédération Française de Bridge, veut bien prendre le pari que non. Ce joueur de bridge s'est rendu compte que ce pouvait être un outil formidable pour apprendre aux enfants à compter, observer, raisonner et anticiper… Tout en évitant de se faire berner.

"Une donne de bridge, c'est un problème à résoudre. Et on peut apprendre à jouer au bridge dès 6 ans", assure cet ancien inspecteur académique en mathématiques. Mais les cartes classiques ne sont pas simples à reconnaître pour un enfant d'un si jeune âge. "On a donc inventé un jeu utilisable dès le CP et qui reprend le principe du bridge", précise Michel Gouy. De fait, les parents sont intégrés à l'enseignement, puisqu'ils jouent avec leurs enfants.

 

 

Europe 1
Par Anaïs Huet