En vacances à la plage, vous pouvez aider la science grâce à vos photos

  • A
  • A
Crabe 2000*1000 1:27
Une photo d'un simple crabe peut faire avancer la science. © YURI CORTEZ / AFP
Partagez sur :
L'association Planète Mer fait appel aux citoyens pour recenser animaux et plantes du littoral dans le cadre d'un programme de "science participative", qui permettra notamment de détecter des indicateurs du changement climatique. Pour y participer, il suffit de prendre animaux et végétaux en photo. 

Une photo pour aider la science. Si vous faites escale sur une plage française cet été, vous pourrez peut-être faire progresser la science grâce à votre sens de l'observation. L'association Planète Mer fait appel aux citoyens pour recenser animaux et plantes du littoral dans le cadre d'un programme de "science participative" qui permettra ensuite au Muséum d'histoire naturelle d'enrichir son catalogue d'espèces. "Tout ce qui vous interpelle, envoyez-le-nous !", appelle le directeur de l'association, Laurent Debas, au micro d'Europe 1.

"Un enfant de sept ans a trouvé un hippocampe qui n'avait jamais été observé"

Que ce soit un joli crabe sur le sable ou une vélelle dans l'eau (une petite méduse bleutée de la taille d'une pièce de deux euros), tout peut être utile. Un coup de pouce que peuvent donner les grands, comme les petits. "On a eu un enfant de sept ans qui a trouvé sur les plages marseillaises un petit hippocampe qui n'avait jamais été observé", confirme Laurent Delbas. Tous les clichés envoyés à l'association via son site internet biolit.fr sont ensuite analysés par des scientifiques. 

Car ce qui intéresse avant tout les chercheurs, c'est de détecter des indicateurs du réchauffement climatique sur les animaux ou les plantes. Et pour cela, pas besoin de tomber sur un animal fantastique : par exemple, si vous voyez des œufs de seiche ou de calmars, qui ne pondent plus forcément à la même période, il ne faut pas hésiter à les immortaliser. Une activité qui peut également se pratiquer en famille, pour joindre l'utile à l'agréable.

Europe 1
Par Virginie Salmen, édité par Ugo Pascolo