Supprimer un jour férié ? "C'est un sujet de réflexion auquel je suis ouvert", affirme Jean-Michel Blanquer

  • A
  • A
Jean-Michel Blanquer assure qu'il est "ouvert" à la possibilité de supprimer un jour férié.
Jean-Michel Blanquer assure qu'il est "ouvert" à la possibilité de supprimer un jour férié. © LUDOVIC MARIN / AFP
Partagez sur :
La suppression d'un jour férié "est un sujet de réflexion auquel je suis ouvert", a affirmé le ministre de l'Éducation nationale Jean-Michel Blanquer dans une interview au "Parisien" dimanche.

Le ministre de l'Éducation nationale Jean-Michel Blanquer s'est dit "ouvert" à la possibilité de supprimer un jour férié, dans une interview accordée au Parisien dimanche. 

"Un sujet de réflexion". Le président Macron avait évoqué la possibilité de supprimer un jour férié - un jour travaillé non-payé - pour financer la dépendance des personnes âgées, dès 2018. Une option à laquelle Jean-Michel Blanquer n'est pas opposé. "Je ne pense pas que ce soit le remède à tous nos problèmes, mais c’est un sujet de réflexion auquel je suis ouvert", a-t-il déclaré au Parisien, reconnaissant que "nous avons beaucoup de jours fériés."

Quel avenir pour les vacances scolaires ? Par ailleurs, le ministre de l'Éducation nationale avait évoqué une réforme des vacances scolaires dès 2017. Avec 140 jours de classe, les écoliers français ont le nombre de jours d'école le plus faible des pays développés, et par conséquent les journées de travail les plus longues et les plus chargées. "Il y a un sujet des vacances en France. Ça fait longtemps que je dis que l'on va devoir le poser, tranquillement mais sûrement", avait-il affirmé au micro d'Europe 1 en 2018. Mais sur ce dossier, "le moment n'est pas encore venu", selon Jean-Michel Blanquer dans Le Parisien dimanche.