Suppression du marché de Noël : "Je ne voterai plus pour Anne Hidalgo", déclare Marcel Campion

, modifié à
  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :
Dans "Hondelatte raconte", Marcel Campion est revenu sur le bras de fer entre les forains et la mairie de Paris après l'annulation du marché de Noël sur les Champs-Élysées. 
INTERVIEW

En novembre dernier, la suppression du marché de Noël sur les Champs-Élysées avait donné lieu à un véritable bras de fer entre les forains et la mairie de Paris. Blocage routier, recours en justice, le monde des forains avait tenté de se faire entendre. Invité d'Hondelatte raconte, Marcel Campion, le "roi des forains", qui règne depuis soixante ans sur le secteur, a expliqué pourquoi il ne votera plus pour Anne Hidalgo, la maire (PS) de Paris.

"Je pensais avoir droit à des félicitations, j'ai eu affaire à un monde ingrat". "Le marché de Noël, c'est une initiative que j'ai eue en 2008", rappelle Marcel Campion. "Je pensais qu'avec un marché qui a commencé avec 200.000 visiteurs et s'est terminé l'année dernière avec 15 millions de visiteurs, j'aurais droit à des félicitations", explique-t-il. "J'ai eu affaire à un monde ingrat". Sur la suppression du marché de Noël, Marcel Campion confesse "n'avoir rien compris à l'attitude [d'Anne Hidalgo]", ni à  celle "de la mairie de Paris". 

"C'est une femme qui manque de courage". Dans le viseur de la justice depuis dix-huit mois et mis en examen pour abus de biens sociaux et recel de favoritisme, Marcel Campion estime qu'Anne Hidalgo a eu "peur de la justice". "C'est une femme qui manque de courage", lance-t-il au micro d'Europe 1."Je m'en fous, je suis Parisien et je ne voterai plus pour elle", tranche Marcel Campion, qui avait pourtant été membre du comité de soutien de l'actuelle maire de Paris, en 2014.