Stoplaclope : un chatbot "sympathique et ludique" pour arrêter de fumer

, modifié à
  • A
  • A
Avec "Stoplacope", vous recevez des messages tous les jours sous la forme d'un grand challenge pendant 30 jours qui vous aide à arrêter de fumer. 1:30
Avec "Stoplacope", vous recevez des messages tous les jours sous la forme d'un grand challenge pendant 30 jours qui vous aide à arrêter de fumer. © SEBASTIEN BOZON / AFP
Partagez sur :
Invitée de "La France Bouge" jeudi, la cocréatrice de "Stoplaclope" Marjolaine Grondin a détaillé les mécanismes derrière son chatbot, qui encourage les gens à arrêter de fumer via des interactions sur Messenger, le service de messagerie de Facebook. 
EUROPE 1 VOUS ACCOMPAGNE

"Ce n'est pas pour les gens qui ont décidé d'arrêter de fumer, mais pour ceux qui ne se sont pas encore posés la question et qui se laissent prendre au jeu." "Stoplaclope" est un chatbot [un robot qui vous envoie des messages, ndlr] pour vous inciter à réduire à néant votre consommation de cigarettes. Lancé par l'entreprise derrière le populaire "Jam" qui évoque les "sujets de l'actu, mais aussi du cannabis" sur Messenger, la messagerie de Facebook, ce chatbot se veut un outil dont "l'idée est d'encourager, d'être sympathique, voire empathique, et ludique", a expliqué au micro de La France bouge sa cocréatrice, Marjolaine Grondin, mardi.

Des messages tous les jours

Lancé au début du Mois sans tabac, "Stoplaclope" discute déjà quotidiennement avec 15.000 personnes sous la forme "d'un challenge pendant 30 jours, avec des messages tous les jours". Le futur-ex fumeur reçoit donc toutes les 24 heures, et sous plusieurs formes, la question "as-tu fumé aujourd'hui ?". Et si la réponse est non, il explique les bienfaits sur la santé, "mais ça peut être aussi un jeu qui, in fine, donne le montant économisé", précise au micro d'Europe 1 Marjolaine Grondin. 

"On montre de manière très pragmatique ce qu'il se passe dans le corps d'un fumeur qui ne fume plus, mais aussi dans son mental. On explique notamment à quel moment on n'a plus le besoin, mais toujours l'envie de la cigarette, un peu comme une gourmandise. Et qu'on peut ne pas craquer", détaille-t-elle.

Plus qu'une simple série de messages préprogrammés, "Stoplaclope" est aussi capable de réagir à toutes sortes de messages : "On sait que parfois les fumeurs qui arrêtent ont besoin de passer leurs nerfs, alors on a prévu des réponses spécifiques si le chatbot reçoit des insultes". 

Prévu pour durer simplement le temps du Mois sans tabac, "Stoplaclope" se cherche même un partenaire "pour aller plus loin" et "faire quelque chose sur le temps long".  

Europe 1
Par Ugo Pascolo