"Sale noir" : l'humoriste Donel Jack'sman insulté en plein spectacle

, modifié à
  • A
  • A
Donel Jack'sman
Donel Jack'sman a été traité de "sale noir" pendant la représentation de son spectacle, dimanche dernier. © Capture d'écran Twitter
Partagez sur :
En tournée dans toute la France, l'humoriste s'est fait insulter par un spectateur lors de son passage sur la scène du théâtre de la Cité, à Nice, le 23 décembre. 

Les spectateurs niçois venus applaudir Donel Jack'sman, le 23 décembre dernier, ont eu droit à une scène pour le moins déconcertante. En tournée pour son spectacle "On ne se connaît pas, on ne juge pas", l'humoriste, noir de peau, a fait l'objet d'une insulte raciste lancée par un spectateur, alors qu'il se produisait sur la scène du théâtre de la Cité, rapporte Nice-Matin

Au moment où il demande au public pour quel parti politique va leur vote, un spectateur, se réclamant du Rassemblement national (ex-Front national) le traite de "sale noir". "Pardon ?", lui oppose Donel Jack'sman. L'homme réitère son insulte. "J'ai dit 'sale noir'", assume-t-il encore. "Mais t'aurais dû fermer ta gueule en fait", lui répond alors l'humoriste. 

Pas "un complice". Sur son compte Twitter, Donel Jack'sman a tenu à préciser que le spectateur en question n'était pas un "complice". Il a également indiqué avoir "une pensée pour toutes les personnes qui subissent le racisme et la discrimination au quotidien".

"Dire 'sale noir' sans se faire sortir de la salle, ça existe encore". Au média AJ+, le comédien, repéré dans l'émission Juste pour rire, explique que sur 200 représentations, "il y a dû avoir 3-4 personnes qui disent voter pour le FN (RN, ndlr). Moi j'ai juste dit "C'est cool d'avouer parce d'habitude les gens qui votent FN n'assument pas". "Moi je ne pensais pas que ça existait encore aujourd'hui (de dire des insultes racistes en public, ndlr)", ajoute-t-il. "Que quelqu'un dans un endroit public puisse lâcher "sale noir" (…) sans se faire sortir de la salle ou se faire virer", a-t-il ajouté. La salle du théâtre de la Cité a pour sa part fait écho de "propos très choquants". 

Christian Estrosi parle d'un "comportement inadmissible". Jeudi, le maire (LR) de Nice Christian Estrosi a condamné le comportement du spectateur. "Je condamne avec la plus grande fermeté le comportement inadmissible de ce spectateur et son insulte raciste", a-t-il indiqué sur Twitter. "Aucune forme de racisme ne saurait être tolérée dans la ville de Nice." 

Europe 1
Par Ophélie Gobinet