Relogement d'une tour HLM à cause de la délinquance : "J'ai considéré que les gens n'étaient plus en sécurité"

, modifié à
  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :
À Avion, dans le Pas-de-Calais, le maire Jean-Marc Tellier a pris une décision radicale, qu'il justifie auprès d'Europe 1 : reloger les 40 locataires d'une tour HLM minée par la délinquance.

C'est une décision rare. Cette semaine, Jean-Marc Tellier, maire de la commune d'Avion dans le Pas-de-Calais, a décidé de faire évacuer une tour HLM de sa ville et de reloger les 40 locataires qui s'y trouvent. En cause : les dégradations perpétuelles subies par le bâtiment, qui finissent par mettre les habitants en danger.

La tour HLM est en effet "victime de squats, de dégradations, d'incendies", détaille l'édile au micro d'Europe 1. "On y a beaucoup travaillé avec les services de l'État, la police, le bailleur. À chaque fois, on s'est mis autour d'une table, on a pris les mesures, cela a duré un temps. Et il y a dix jours, les choses ont repris." Avec, cette fois, une escalade de la violence et de la dangerosité induite par les dégradations. "On a dépassé les limites puisqu'il y a eu des colonnes de gaz percées, un incendie. Cela fait trois fois que les pompiers interviennent en dix jours, j'ai donc considéré que les gens n'étaient plus en sécurité et j'ai pris cet arrêté."

Des habitants "contents"

L'arrêté ordonne le relogement des 40 locataires, en concertation avec le bailleur qui s'est engagé à prendre en charge le déménagement. Des habitants aujourd'hui soulagés, selon Jean-Marc Tellier. "Ils sont contents puisqu'ils se mettent dans la perspective de pouvoir aller ailleurs." Et le maire de donner l'exemple de cette "dame qui habite au septième étage, qui a 96 ans". "Cela fait 33 ans qu'elle habite dans son appartement, elle a toujours vécu dans le quartier. Elle nous a dit qu'elle resterait bien mais bon, là elle a compris qu'elle devait bouger pour des questions de sécurité. Cela la chagrine mais on va tout mettre en oeuvre pour l'accompagner, l'aider à déménager", détaille Jean-Marc Tellier. Cette dame, comme les autres habitants, "doit retrouver un cadre de vie tranquille".

Europe 1
Par Matthieu Bock, édité par Margaux Baralon