Qui sont ces Français qui font des heures supplémentaires non rémunérées ?

, modifié à
  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :
Selon une étude menée par le groupe de gestion de ressources humaines ADP, près de six Français sur dix font régulièrement des heures supplémentaires non rémunérées. Si certains expliquent que ça ne les "dérange pas", d'autres aimeraient bien lever le pied.

Vous avez travaillé tard hier soir ? Vous faites peut-être partie des six Français sur dix qui font régulièrement des heures supplémentaires non rémunérées. En moyenne, ils travaillent cinq heures de plus que prévu chaque semaine, selon les résultats d’une étude menée par le groupe de gestion de ressources humaines ADP (Automatic Data Processing).

Sur les 1.410 salariés interrogés en France dans le cadre de l'étude The Workforce View in Europe d'ADP, 58% réalisent régulièrement des heures supplémentaires non rémunérées. Les Français exercent leur activité en moyenne 4h37 par semaine sans contrepartie. Ils sont même 12% à assurer travailler plus de dix heures sans rémunération supplémentaire.

"Il m'est arrivé de travailler jusqu'à 2h du matin sans être payé." Il y a les extrêmes, les stakhanovistes de l'heure supp. "Moi il m'est arrivé de travailler jusqu'à 2h du matin, sans déclarer quoi que ce soit, sans être payé et ça ne me dérange pas", confie Abdel sur Europe 1. "Ça donne une flexibilité. En contrepartie, si on ne travaille que sept heures, voire six heures par jour, personne ne va dire quoi que ce soit."

>> De 7h à 9h, c’est deux heures d’info avec Nikos Aliagas sur Europe 1. Retrouvez le replay ici

A l'inverse, Fabienne et Yasmine aimeraient bien lever le pied de temps en temps. "Si je suis sûre de ne pas avoir une contrepartie, au minimum une récupération, maintenant je dis non", assure la première. "Parfois, tu le fais sans récupération", lui répond la seconde. "On râle mais on le fait", avoue finalement Fabienne avec le sourire. Si toutes ces heures supplémentaires avaient été rémunérées, "on serait très riches, on pourrait partir en vacances très loin, ce qui n'est pas le cas".

"On ne déclare pas nos heures supplémentaires parce qu'on va nous cataloguer." Il faut dire que ce n’est pas toujours bien vu de déclarer ses heures supplémentaires. "On ne le fait pas parce qu'on va nous cataloguer : 'Si elle n'est pas capable de faire son travail dans un délai requis, elle n'est pas faite pour ce poste'", explique une salariée.

Quant aux plus jeunes, ils seraient beaucoup moins enclins à faire des heures supplémentaires non payées. Ce que confirme Ilhem, 24 ans : "C'est notre volonté. On a un temps de travail de 9h à 17h30, on fait nos horaires. On s'organise dans la semaine pour finir notre travail. Il faut aussi savoir que les managers sont plus jeunes également, donc ils nous laissent gérer comme on veut." Alors mieux vaut commencer tôt à ne pas travailler tard ? Cela semble être une question de génération.