Prison de Vendin-le-Vieil : le directeur a demandé à quitter son poste

, modifié à
  • A
  • A
Les surveillants pénitentiaires dénoncent lundi leurs conditions de travail (image d'illustration)
Les surveillants pénitentiaires dénoncent lundi leurs conditions de travail (image d'illustration) © Denis Charlet / AFP
Partagez sur :
Le directeur de la prison de Vendin-le-Vieil a demandé à "être déchargé de la responsabilité" de l'établissement lundi matin.

Le directeur de la prison de Vendin-le-Vieil (Pas-de-Calais) a demandé à être "relevé de son commandement" après l'agression à l'arme blanche jeudi de trois gardiens par l'islamiste allemand Christian Ganczarski, a appris indiqué la direction interrégionale de l'administration pénitentiaire. La chancellerie a confirmé cette démission dans la matinée.

Les conditions "ne lui paraissent plus réunies". "Il m'a indiqué que compte tenu de la situation, les conditions ne lui paraissaient plus réunies pour qu'il puisse diriger l'établissement avec sérénité. En conséquent, il (Richard Bauer) demandait à être relevé de son commandement sur Vendin-le-Vieil", a indiqué Alain Jégo, directeur interrégional des services pénitentiaires, alors que des opérations de blocage des prisons à l'appel de syndicats de surveillants, dont celle de Vendin, étaient en cours.

Une annonce faite par Richard Bauer lui-même devant la prison comme le montre la vidéo ci-dessous dans laquelle il déclare : "Malgré le soutien que m'apporte le garde des Sceaux, je vais demander à être déchargé de la responsabilité de la gestion du centre pénitentiaire de Vendin-le-Vieil".