Imane, étudiante, traque les bons plans pour "faire des courses à 10-12 euros par semaine"

, modifié à
  • A
  • A
© THOMAS SAMSON / AFP
Partagez sur :
Dans "La table des bons vivants" sur Europe 1, Imane, étudiante en communication, raconte comment elle fait pour cuisiner et manger avec un petit budget. Elle a créé un compte Instagram où elle distille ses conseils et ses recettes.
INTERVIEW

L'immolation d'un jeune étudiant de 22 ans, début novembre à Lyon, a mis en lumière la grande précarité dans laquelle se trouvent des étudiants en France. "De plus en plus d'étudiants sont en difficulté pour tout simplement se nourrir", souligne Boris Tavernier, fondateur de l'association Vrac, qui favorise les groupements d'achats dans les quartiers populaires et les campus, au micro d'Europe 1, dans La table des bons vivants samedi.

Face à la précarité, certains étudiants s'adaptent comme ils peuvent. Imane, étudiante, a créé un compte Instagram, "recettes échelon 7" dans laquelle elle donne ses recettes à petit budget.

Fin de marchés, applications et invendus

"Je fais mes courses pour 10-12 euros par semaine", explique Imane dans La table des bons vivants. Pour arriver à un tel budget, elle a mis en place des astuces, "qui mettent un peu de temps à se mettre en place". "Écumer les magasins pour savoir où sont les légumes ou les fruits les moins chers", indique-t-elle par exemple. "J'achète également beaucoup de légumes au marché, à la fin où les produits sont bradés", poursuit-elle. Même si certains fruits et légumes sont un peu abîmés, l'important n'est pas là, du moment qu'ils soient bons et permettent de cuisiner convenablement.

Un exemple de recette, partagé sur sa page Instagram : 

Voir cette publication sur Instagram

Mafé poulet Poulet à la sauce arachide. Une recette gourmande et parfumée ✨⁣ ⁣ ⚠️ : C’est une recette facilitée et avec peu de moyens, bien loin du vrai mafé. Si vous avez un peu plus de moyens, n’hésitez pas à regarder les tutos YouTube des chaîne Lyvie’s cooking, Jolof cooking, les ateliers de Iba...pour un mafé plus complet ⁣ ⁣ Temps de réalisation : 30 minutes ⁣ Cours : 5/6 euros⁣ Conservation : Au frigo, la sauce est encore meilleure réchauffée le lendemain ! ⁣ ⁣ Ingrédients : ⁣ - Une cuisse de poulet⁣ - Pâte d’arachide (et pas du beurre) ⁣ - 200gr de coulis/purée de tomates ( ou 2 cuillères à soupe de concentré) ⁣ - Un oignon⁣ - Un kub’or ⁣ - Sel ⁣ - Piment ( + de l’harissa si vous aimez bien le piquant)⁣ - Huile de tournesol⁣ - Riz⁣ ⁣ Matériel : ⁣ Une poêle ⁣ Une casserole ⁣ ⁣ Recettes : ⁣ 1. J’ai d’abord fait cuire mon poulet à l’eau bouillante dans une casserole car mes plaques ne chauffent pas assez pour faire cuire un poulet à la poêle. ⁣ 2. Coupez les oignons en fines lamelles ou en carrés et faites-les frire dans une poêle moyennement chaude avec un peu d’huile. ⁣ 3. Une fois les oignons ramollis, rajoutez le poulet, si vous avez de bonnes plaques, pas besoin de le faire cuire d’abord. Ajoutez de l’huile pour que le poulet puisse dorer. ⁣ 4. Faites frire le poulet ⁣ 5. Une fois le poulet bien frit et doré, rajoutez 200 grammes de coulis de tomates, le cube dilué et 2 verres d’eau. ⁣ 6. Goûtez, si vous sentez que le goût de la tomate est trop prononcé, rajoutez encore un peu d’eau. ⁣ 7. Ajoutez une cuillère à soupe de piment doux, et du sel. Prenez le temps de goûter pour ajuster à votre goût. ⁣ 8. Laissez mijoter à feu moyen 2-3 minutes.⁣ 9. Ajoutez une cuillère à soupe de pâte d’arachide, et mélangez bien pour que ça fonde dans la sauce. Ne rajoutez pas plus de pâte car c’est très fort ⁣ 10. Laissez mijoter une dizaine de minute à feu moyen en mélangeant un peu. ⁣ 11. Accompagnez la sauce avec du riz et c’est fini ! ⁣ ⁣ Le conseil Recettes.echelon7 : Prenez-le temps de goûter pendant la cuisson, ce plat peut vite devenir tres/trop fort si on mets trop de tomates ou de pâtes d’arachides.

Une publication partagée par Welcome to my kitchenette (@recettes.echelon7) le

Imane utilise également des applications qui permettent de dénicher des invendus ou des produits à bas coûts. Toute une série de réflexes qui lui permettent de dépenser peu, tout en mangeant de bons produits. Évidemment, ce petit budget a tout de même des conséquences sur les habitudes alimentaires. "Il est très rare que je mange de la viande", confie ainsi Imane. De même pour le poisson.

Europe 1
Par Guillaume Perrodeau