Pour Lambert Wilson, Greta Thunberg parle "avec son coeur et son esprit"

, modifié à
  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :
Invité du Grand Journal du Soir d'Europe 1, Lambert Wilson est revenu au micro de Nathalie Levy sur son engagement pour la cause écologique. Engagé pour Greenpeace depuis 18 ans, l'acteur et metteur en scène fera partie des manifestants samedi lors de la marche pour le climat, initiée par Greta Thunberg. 
INTERVIEW

Samedi, il sera dans le cortège, au milieu des manifestants. Lambert Wilson marchera pour le climat à Paris aux côtés de nombreux jeunes qui espèrent encore ralentir le réchauffement climatique. Engagé depuis 18 ans pour Greenpeace, il s'est inquiété vendredi au micro d'Europe 1 des dernières projections alarmantes d'une récente étude de scientifiques français.

Un engagement né à la campagne 

Pour Lambert Wilson, l’intérêt pour l'écologie et le climat est né à l'adolescence. "J'ai été élevé à la campagne", une "chance" pour l'acteur. "J'ai observé comment cette campagne dans la région parisienne s’abîmait. Dans une rivière dans le jardin de mes parents, il y avait des poissons quand on est arrivés à l'age de douze ans." Six ans plus tard, "il n'y en avait plus du tout, simplement de la mousse à la place. Tout s'est abîmé dans ce jardin un peu idyllique" qu'il avait connu.  

Il encourage à la désobéissance civile

Depuis Lambert Wilson s'active pour faire changer les mentalités. Pour cela, il faut selon lui des actions concrètes. "Des grèves, des boycotts de marques", mais pas seulement. Lambert Wilson relaye cet "appel à la désobéissance civile que prônent certaines organisations", à savoir "des actions symboliques dont l'illégalité est vraiment très légère". À l'image de Greenpeace, qu'il soutient, "une organisation pacifiste qui fait des choses 'illégales' mais tellement soft que ce n'est pas ça qui est important". Pour Lambert Wilson, ce qui compte, "c'est d'appréhender les Etats et de les forcer à agir".

Greta Thunberg, la voix de la raison

Icône du mouvement dont elle est à l'initiative, Greta Thunberg reçoit le soutien de Lambert Wilson. Pour l'acteur, "c'est un être humain de 16 ou 17 ans qui voit que son futur dépend des actions des grands décideurs. Et elle vous dit : 'Vous me léguez un monde de mort.'" Selon l'acteur, malgré son jeune âge, "elle a les mots qu'il faut, ceux de son cœur et de son esprit." Et de rajouter, "cette jeune femme est tout à fait sensée dans ce qu'elle dit. Elle n'a aucun intérêt personnel. Elle ne veut pas gagner de l'argent. Elle dit simplement aux décideurs, vous nous prenez en otage, vous nous léguez un monde en dysfonctionnement basé sur la destruction."

Il soutient Yannick Jadot plutôt que Ségolène Royal

Très critique à l'égard de la France, qui "ne respecte pas ses engagements de la COP 21", puisque "les émissions carbones ont dépassé les prévisions prévus en 2017 et 2018", Lambert Wilson l'est aussi envers Ségolène Royal, "qui prend des jets pour aller en vacances en famille à l’île de Ré". Il préfère Yannick Jadot, le leader d'Europe-Ecologie les Verts et ancien directeur de Greenpeace, élu en mai au Parlement Européen. "C'est une personne beaucoup plus intègre", selon Lambert Wilson, prêt à le "défendre dans tous ses rendez-vous politiques". Y compris donc pour les élections présidentielles de 2022.

 

Europe 1
Par Cédric Chasseur