Pollution : pourquoi on ne respire pas (beaucoup) mieux à la campagne qu'en ville

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :
En  ville, la pollution engendrerait une diminution de l'espérance de vie de quinze mois, selon les estimations. A la campagne, ce serait neuf mois. "C’est moins, mais c’est quand même important", explique l'auteur de "Irrespirable, le scandale de la qualité de l’air en France", sur Europe 1.
LE TOUR DE LA QUESTION

Contrairement à ce que l'on pourrait penser, la qualité de l'air n'est pas bien meilleure en zone rurale qu'en zone urbaine. "Vivre à côté d’un champ ou de vignes qui ne sont pas en agriculture biologique, ça peut être catastrophique", prévient Jean-Christophe Brisard, auteur du livre Irrespirable, le scandale de la qualité de l’air en France, au micro de Wendy Bouchard sur Europe 1.

Espérance de vie réduite de 15 mois en ville, 9 mois en zone rurale. "En moyenne, il est estimé que dans les villes, il y a une perte d’espérance de vie de quinze mois" à cause de la pollution, explique-t-il. A la campagne, la pollution de l'air engendrerait une diminution de l'espérance de vie "de neuf mois". "C’est moins, mais c’est quand même important."

Jean-Christophe Brisard précise que dans les zones rurales, "vous avez les épandages, vous avez les pesticides (...) qui émettent des polluants qui sont aussi très dangereux pour la santé". Et ce constat est particulièrement vrai en France, un pays qui "adore les pesticides". "On est l’un des plus gros consommateurs au monde", déplore Jean-Christophe Brisard.

>> De 9h à 11h, c’est le tour de la question avec Wendy Bouchard. Retrouvez le replay de l’émission ici

Il existe des zones où l'air est plus sain. Il existe toutefois des endroits sur le territoire français où il est possible de respirer un air plus sain. C'est en tout cas ce qu'a démontré Jean-Christophe Brisard qui a quitté la ville avec cet objectif pour aller s'installer dans la région d'Agen.

"Je devais éviter d'être près de champs, de vignes et dans une ville qui ne soit pas trop grosse, loin d'un axe routier majeur. J'ai trouvé une petite ville, d'une taille tout à fait raisonnable et j'habite à côté d'une forêt. Ça fait trois ans que j'y suis. Ma fille ne tousse plus, je n'ai plus jamais de sinusite, je ne suis plus jamais malade", assure-t-il.