Paris : Jean-Vincent Placé déféré au parquet

, modifié à
  • A
  • A
© KENZO TRIBOUILLARD / AFP
Partagez sur :
La garde à vue de l'ancien sénateur Jean-Vincent Placé a été levée vendredi à la mi-journée, avant son défèrement devant le parquet.
INFO EUROPE 1

Placé en garde à vue depuis jeudi matin, Jean-Vincent Placé va être présenté à un magistrat du parquet vendredi, selon les informations d'Europe 1. Il avait été interpellé en état d'ébriété dans la nuit de mercredi à jeudi après avoir importuné des jeunes femmes dans un bar et insulté un vigile et des policiers venus l'arrêter. Sa garde à vue avait été prolongée dans la soirée de jeudi. 

L'ancien secrétaire d'Etat a été entendu par la police pour des faits d'"outrage sur personne dépositaire de l'autorité publique, insulte à caractère racial et violence sans incapacité commise sous l'empire de l'ivresse". Longuement placé en cellule de dégrisement, son alcoolémie avait été mesurée à 2,32 g d'alcool dans le sang. 

Le videur et la jeune femme pourraient porter plainte. De source policière, Jean-Vincent Placé, a insulté la cliente d'un bar du VIe arrondissement de la capitale, après lui avoir proposé de l'argent pour danser avec lui. Après intervention du videur, l'ancien sénateur, se présentant comme ministre, a menacé ce dernier de "le renvoyer chez lui" en référence aux origines étrangères de l'employé, selon une source policière. Il s'en est ensuite pris verbalement aux policiers arrivés sur place, évoquant à nouveau ses anciennes fonction avant d'être interpellé. Le videur ainsi que la jeune femme importunée pourraient aussi porter plainte.