Paris : dans un lycée, un porte-clés connecté crée la polémique chez les parents

, modifié à
  • A
  • A
rocroy saint vincent de paul 1280
Les données personnelles "sont protégées et cryptées, en accord avec la CNIL", a tenté de rassurer la direction du lycée Rocroy-Saint-Vincent-de-Paul. © Capture d'écran Google Street
Partagez sur :
La direction du lycée parisien Rocroy a décidé d'équiper ses élèves d'un porte-clés connecté à partir de la prochaine rentrée, ce qui ne plaît pas à une partie des parents. 

Les parents des élèves du lycée parisien Rocroy-Saint-Vincent-De-Paul ne décolèrent pas. Ils ont appris qu'à la prochaine rentrée de cet établissement privé du 10ème arrondissement, leurs enfants seraient équipés d'un porte-clés connecté permettant de valider leur présence en cours, rapporte mardi Le Parisien.

"L'avoir en permanence sur eux". C'est dans le règlement intérieur qu'a été intégrée récemment cette nouveauté, mais elle est aussi expliquée sur le site internet de cet établissement : "les élèves reçoivent en début d’année un porte-clefs connecté qu’ils doivent avoir en permanence sur eux, celui-ci sera une aide afin de s’assurer de la présence de chacun d’eux en classe, sur les installations sportives, le CDI et lors des sorties, mais aussi au cours des exercices de sécurité". En cas d'oubli du badge, l'élève sera sanctionné et en cas de perte, il devra payer 10 euros.

Une pétition en ligne. Une partie des parents des 1.700 élèves de ce lycée sont depuis vent debout. Une pétition a même été mise en ligne vendredi dernier afin de protester contre cette mesure. Plutôt que de mettre en place cette technologie, le lycée "doit se remettre en cause sur la gestion des absences, quitte à revoir son système devenu inadapté", y est-il écrit.

L'appel en quelques secondes, argumente la direction. La direction a répliqué via une lettre sur le site de l'établissement afin de minimiser l'impact de ses porte-clés sur le quotidien scolaire. Fruit d'un partenariat avec la start-up Newschool, ces porte-clés seront connectés au logiciel Ecole directe "qui permet de faire l'appel en quelques secondes". L'objectif ? Prévenir plus vite les parents de l'absence en classe de leurs rejetons. "Le porte-clé est inoffensif : le bluetooth ne s’active que lorsque l’enseignant fait l’appel", est-il aussi précisé. Les données personnelles "sont protégées et cryptées, en accord avec la CNIL", ajoute la direction. Cet équipement permettra aussi de faciliter le passage en cantine ou encore le prêt de livres au CDI.