Nos conseils simples et efficaces pour ne pas subir une cyberattaque

, modifié à
  • A
  • A
1:00
Partagez sur :
Invité du "Grand journal du soir" d'Europe 1 mardi, le policier spécialisé dans la cybercriminalité Pierre Penalba livre quelques conseils pour éviter d'être victime d'une cyberattaque. A commencer par la plus populaire, le phishing (hameçonnage en français). 
INTERVIEW

Il combat la cybercriminalité au quotidien. En 2019, pas moins de 26 millions de cyberattaques ont été dénombrées en France. Pour éviter d'en faire les frais, Pierre Penalba, commandant de police en charge de la première unité de lutte contre la cybercriminalité, livre quelques conseils au micro d'Europe 1 mardi, lors du "Grand journal du soir".

"Ne jamais faire confiance aux mails, c'est un principe de base"

"Les arnaques les plus courantes se font par phishing (hameçonnage), avec des mails frauduleux qui contiennent un lien ou un fichier", explique l'expert auteur de "Cyber crimes", chez Albin Michel. "Le lien va vous conduire sur un site vous demandant de donner des informations. Il peut vraiment ressembler au site d'une institution, comme les impôts, mais c'est un site frauduleux". Comment alors éviter de se faire avoir ? "C'est avant tout une question de bon sens. En cas de mail, il faut aller directement sur le site de l'organisme en question et ne jamais faire confiance aux mails, c'est un principe de base." Et de préciser que si, avant ils étaient facilement reconnaissables "notamment à l'orthographe", aujourd'hui "ils sont quasiment parfaits". Il faut donc redoubler de vigilance avant de cliquer. 

Un compte spécifique pour ses achats en ligne 

Au-delà des mails, l'autre grand danger pour un utilisateur inexpérimenté est l'achat en ligne. Une auditrice profite d'ailleurs du passage de Pierre Penalba au micro d'Europe 1 pour lui demander des conseils afin de protéger ses données bancaires sur les sites marchands. "Malheureusement, il n'y a pas de système absolu, la meilleure chose à faire c'est de contrôler ses comptes régulièrement. Mais je conseille tout de même d'avoir un compte spécifique qui n'est alimenté qu'avec des sommes que l'on va dépenser", indique le policier. 

Mais même si vous prenez toutes ces précautions, reste un problème : le site en lui-même. "Le vol de base de données est fréquent sur les internet, et permet à des personnes de récupérer vos coordonnées. Dans ce cas, la seule chose à faire est un recours auprès de votre banque, et un dépôt de plainte."

Comment protéger son enfant de la violence d'internet ? 

Images choquantes, pornographie...les choses sur lesquelles ne doit pas tomber un enfant sont légions sur internet. Pascal Penalba rappelle d'ailleurs "qu'un enfant de 10 ans avec un accès internet peut aller sur tous les sites classés X du monde". Alors comment protéger son enfant ? D'après l'expert, il y a trois choses à mettre en place : "le contrôle parental, le dialogue avec l'enfant, et la vérification des parents."

Europe 1
Par Ugo Pascolo