Mon conjoint veut tester l’échangisme, que dois-je faire ?

, modifié à
  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :
Chaque dimanche de l'été, Europe 1 répond à vos interrogations les plus intimes dans son magazine de la santé, de 10h à 11h.
EUROPE 1 VOUS ACCOMPAGNE

Tous les dimanches cet été, à partir de 10 heures, retrouvez sur Europe 1 votre magazine santé présenté par Mélanie Gomez. Sexualité, sentiments, épanouissement personnel… Catherine Blanc, sexologue et psychanalyste à Paris, répond sans tabou à la question plus ou moins intime d’un(e) auditeur(ice). Retrouvez son conseil sexo du jour :

La question de Sandra, 44 ans

"Mon mari et moi sommes ensemble depuis 19 ans. Depuis quelque temps, il me fait des appels du pied pour aller dans des clubs échangistes. Il dit que nous avons besoin de mettre un peu de piment dans notre couple. Je ne suis pas très emballée. Que dois-je faire ?"

Les conseils de Catherine Blanc

"L’idée reçue est de penser que la liberté sexuelle revient à tout faire. […] La liberté sexuelle se conquiert jour après jour au plus intime de soi. Il faut d’abord se débarrasser des idées héritées de notre éducation, c’est-à-dire du rapport relationnel que l’on a pu imaginer entre nos parents, des idées de la micro-société dans laquelle on a évolué et de la macro-société avec toutes les images et les propositions sexuelles que nous renvoient la pub, le cinéma, la pornographie... […]

Nous sommes organisés pour être fidèles, pour pérenniser une relation et la sécurité d’une cellule familiale. Pour autant, pulsionnellement, nous sommes dans la curiosité de nous éprouver à l’orée des uns et des autres, qui sont différents, révèlent et réveillent des choses différentes de nous-même. Chez chacun d’entre nous, il a y cette idée sexuelle d’aller goûter à d’autres êtres que celui pour lequel nous avons le plus profond amour.

Quand on est dans une relation avec son partenaire, on est également confronté à la construction de l’autre. [...] Mais la liberté de l’un s’arrête où commence celle de l’autre. C’est toute la difficulté de la relation sexuelle et de la relation de couple. Il y en a toujours un qui pose une limite, qui est ce qu’il est capable de faire ou pas. Comment faire pour bousculer l’inhibition de l’autre sans le brusquer ?

Dans certains cas, il y en a un qui le réclame et l’autre qui y adhère avec l’idée que ça va lui faire découvrir des choses, mais qui s’y casse les dents. Du coup, il en veut à son partenaire de l’avoir emmené dans des endroits qui ne correspondaient pas à sa construction psychique. Là, ça commence à déraper sérieusement. Parfois, il y en a un qui a initié, l’autre qui ne voulait pas, boudait l’aventure, et puis qui a fini par y prendre goût. Celui qui l’a initié peut alors se sentir complètement largué dans l’histoire.

Il faut se dire que ça n’est pas une obligation d’expérience. Arrêtons de penser que pour être fun, moderne et dire notre liberté sexuelle, il faudrait avoir tout testé, tous les sexes, toutes les attitudes, toutes les rencontres. La liberté sexuelle est fondamentalement l’accueil de nos pulsions, de notre érotisation, et la capacité à écrire au jour le jour sa relation, à la nourrir. Mais il n’y a pas besoin pour ça de se mettre nécessairement à la merci d’autres gens, d’autres regards."