"Mission patrimoine" : plus chers, plus grands, les tickets à gratter dévoilés

, modifié à
  • A
  • A
Partagez sur :
Les tickets à gratter de la "mission patrimoine" seront plus grands que la moyenne, plus chers mais pourront aussi rapporter plus, dévoile "Le Parisien".

Vendu 15 euros, à un format XXL, décliné en trois versions et pouvant rapporter jusqu'à 1,5 million d'euros... Le ticket à gratter de la "mission patrimoine", vendu à partir du 3 septembre, sera hors normes, a dévoilé Le Parisien mercredi. En parallèle, un Loto de 13 millions d'euros sera réalisé le 14 septembre.

Deux fois la taille d'un ticket ordinaire. Avec sa largeur de 15,2 cm et sa hauteur de 20,3 cm, le ticket "mission patrimoine" approche du format A5, soit presque le double d'un carton de "Cash", détaille la société américaine Pollard Banknote, chargée d'imprimer les tickets. Ces derniers seront vendus pendant 4 à 6 mois par 30.800 détaillants de La Française des Jeux.

Trois versions différentes. Pour varier les plaisirs, le jeu à gratter sera disponible en trois versions différentes, révèle Le Parisien. En tête de chacun des trois tickets s'affiche un monument français très connu qui, lui, n'est pas en péril : les remparts de la cité de Carcassonne, le château de Chambord et le Mont-Saint-Michel. "Pour un monument célèbre dans le monde entier, combien de trésors de notre patrimoine doivent aujourd'hui être sauvés ?", lit-on.

On découvre ensuite cinq sites emblématiques à sauver. De l'église Notre-Dame à la Celle-Guénand (Indre-et-Loire) au pont d'Ondres (Alpes-de-Haute-Provence) en passant par le théâtre des Bleus de Bar à Bar-le-Duc (Meuse), ce sont 13 sites qui seront ainsi mis en valeur.

Trois jeux par ticket. Comme pour de nombreux jeux, il faudra gratter les monuments et espérer découvrir des symboles ou des sommes identiques pour remporter la somme indiquée dans la case des gains.

Le jeu le plus cher. Avec son prix de 15 euros, le ticket à gratter Mission patrimoine deviendra le plus cher du marché français, le Millionnaire et Méga Mots croisés étant vendus à 10 euros. Mais l'enjeu est de taille avec un gain maximum de 1,5 million d'euros, soit 500.000 euros de plus que le gain maximal du Millionnaire, compare Le Parisien.

Chaque acheteur aura une chance sur trois de remporter un gain d'au moins 15 euros tandis que six gros lots à 1,5 millions d'euros sont mis en jeu, 8 à 150.000 euros ou encore 20 à 15.000 euros. Le pourcentage des mises qui reviennent aux joueurs sous forme de gains s'élève à 72%, un taux légèrement en dessous de celui du Millionnaire (73,5%) mais supérieur à celui de Cash (71%).

Un don de 18,24 millions d'euros attendu. Et sur la somme dépensée, 1,52 euros (soit 10%) iront, non pas dans les caisses de l'État, mais à la Fondation du patrimoine, un organisme privé dédié à la préservation de notre patrimoine en danger. Si les 12 millions de tickets mis en jeu trouvent preneur, le montant du don devrait s'élever à 18,24 millions d'euros.

Un jackpot de 13 millions d'euros le 14 septembre. Avec 13 millions d'euros, le jackpot du Loto, qui sera réalisé le 14 septembre, veille du week-end des Journées du patrimoine, sera équivalent à celui d'un tirage exceptionnel du vendredi 13. "Nous voulons que ce soient des jeux qui fonctionnent bien pour nos clients mais qu'ils incarnent aussi une cause, que les gens jouent pour jouer mais qu'ils aient aussi une conscience, un vrai lien avec cette cause", explique la PDG de la FDJ à l'AFP.