Miss Tahiti, Vaimalama Chaves, sacrée Miss France 2019

, modifié à
  • A
  • A
miss france 2019 Vaimalama Chaves
Vaimalama Chaves a devancé Miss Guadeloupe, première dauphine, et Miss Franche-Comté, deuxième dauphine. © FRANCOIS LO PRESTI / AFP
Partagez sur :

Miss Tahiti, Vaimalama Chaves, a été sacrée Miss France 2019, samedi soir au Zénith de Lille. La jeune femme de 24 ans succède à Maëva Coucke, vingt ans après le sacre de Mareva Galanter.

Vingt ans après Mareva Galanter, élue en 1999, Tahiti remet ça. La représentante de l'île polynésienne, Vaimalama Chaves, a été sacrée Miss France 2019 samedi soir au Zénith de Lille, succédant à Maëva Coucke, du Nord-Pas-de-Calais, sous les yeux d'un jury composé exclusivement de femmes.

L'outre-mer à l'honneur. Diplômée d'un master en marketing, elle a devancé Miss Guadeloupe, première dauphine, Miss Franche-Comté, deuxième dauphine, et Miss Réunion et Miss Limousin, les deux autres finalistes. "J'étais community manager dans une salle de musculation, maintenant je suis Miss France", a-t-elle déclaré, les larmes aux yeux. "C'est incroyable, je suis très émue". En Polynésie, Miss Tahiti est toujours une icône. Ces dernières années, les Miss Tahiti avaient très souvent été dauphines de Miss France, mais jamais élues, au grand dam des Polynésiens. La dernière Miss Tahiti à avoir coiffé le précieux diadème était Mareva Galanter, Miss France 1999.

En surpoids il y a encore quelques années. Vaimalama Chaves était en surpoids pendant son enfance, au point d'être traitée de "monstre", avait-t-elle confié à l'AFP. À 18 ans, celle qui mesure 1,78 m pesait plus de 80 kg. Elle en a depuis perdu 20.

Élue par les téléspectateurs. Trente femmes de 18 à 24 ans prétendaient au titre, à l'occasion de la 89ème cérémonie diffusée en exclusivité sur TF1 et présentée une fois de plus par Jean-Pierre Foucault. Environ 4.500 personnes ont assisté à l'émission. À égalité, jurées et téléspectateurs ont désigné les cinq finalistes, sur "la motivation, la bien séance, le savoir vivre ensemble", selon Sylvie Tellier, Miss France 2002 et directrice générale de la société Miss France, filiale du groupe de production audiovisuelle Endemol.  Les téléspectateurs ont toutefois eu le dernier mot en désignant seuls la lauréate et ses deux dauphines, en votant par téléphone et SMS.

Un jury exclusivement féminin. Après une précédente édition dédiée à la cause des femmes dans le sillage du mouvement #MeToo, un jury pour la première fois 100% féminin, présidé par Line Renaud, réunissait la danseuse étoile Alice Renavand, la chanteuse Jenifer, la Miss France 2011 Laury Thilleman, la comédienne Maud Baecker, l'humoriste Claudia Tagbo et Caroline Garcia, numéro 1 féminin du tennis français.