Échauffourées dans la manifestation des fonctionnaires à Paris : 130 interpellations

, modifié à
  • A
  • A
La manifestation parisienne de la fonction publique a viré à l'affrontement entre personnes encagoulées et policiers. © ERIC FEFERBERG / AFP
Partagez sur :

Des échauffourées ont éclaté mardi à Paris entre forces de l'ordre et des individus encagoulés lors de la manifestation des fonctionnaires, suivies de l'occupation d'un lycée. 

De brèves échauffourées ont éclaté à Paris entre des forces de l'ordre et quelques dizaines de manifestants encagoulés, en marge du cortège de fonctionnaires, suivies par l'occupation d'un lycée, donnant lieu à près de 130 interpellations.

Dégradations et jets de projectiles. Avant que le cortège n'atteigne la place de la Bastille, quelques dizaines de manifestants ont détruit des abribus, brisé des vitrines de magasins rue de Lyon (dans le 12e arrondissement) et jeté des projectiles en direction des forces de l'ordre. Face à un "groupe de 200 individus cagoulés et violents", selon un communiqué de la Préfecture de police (PP), les policiers ont répliqué en faisant usage d'un canon à eau et de gaz lacrymogène et ont procédé à plusieurs arrestations. 

Au total, 24 personnes ont été interpellées en marge de la manifestation, a indiqué la préfecture de police. Selon un bilan de la PP, "8 personnes dont 2 membres des forces de l'ordre ont été blessées légèrement lors de la manifestation".

Occupation d'un lycée. Après la dispersion du cortège, "plusieurs dizaines de personnes ont pénétré dans le lycée Arago", situé sur la place de la Nation, a ajouté la PP, précisant que sur "réquisition du chef d'établissement", les forces de l'ordre intervenaient pour mettre fin à l'occupation.

Dans la soirée, les forces de l'ordre ont procédé à l'interpellation de 101 personnes dans le lycée occupé, dans "un premier temps pour contrôle d'identité", a précisé la préfecture.