Malaunay, ville-laboratoire de la transition écologique

  • A
  • A
Partagez sur :

Cette commune des environs de Rouen met en place une expérience inédite, dans laquelle sept familles vont s'affronter pendant trois mois sur la réduction de leur empreinte écologique.

REPORTAGE

Malaunay près de Rouen, est devenue une ville laboratoire de la transition écologique. Dans cette commune de 5.900 habitants va avoir lieu une expérience inédite puisque des habitants vont être suivis et coachés chez eux, pendant trois mois, afin de réduire leur empreinte écologique. Le casting n’est pas encore complètement terminé ; il vise à mettre en place sept équipes - soit sept familles - de volontaires pour s'affronter autour d'une série de défis.

"On va passer à un niveau supérieur". "Je me suis dit, c'est pour moi ! Je suis très sensibilisée à la question de l'eau. Je la récupère tout le temps, et quand je vais être saturée d'eau de récupération, j'aimerais qu'elle puisse être réutilisée", explique à Europe 1 Patricia, qui vient de déposer sa candidature. "Je me suis inscrite par besoin. Je fais des trucs seule dans mon coin, mais ça ne sert à rien. On va passer à un niveau supérieur. Je serai leader de mon équipe, on va rencontrer des coaches et on va avoir des défis à relever", s'enthousiasme-t-elle.

>> De 7h à 9h, c’est deux heures d’info avec Nikos Aliagas sur Europe 1. Retrouvez le replay ici

Trouver de meilleures pratiques. La commune de Malaunay a déjà amorcé sa transition écologique il y a dix ans, d'où le choix de cette ville. Les émissions de gaz à effet de serre y ont été divisées par deux, et la facture énergie de la ville a baissé de 35%, notamment grâce à l’installation de 1.500 m2 de panneaux solaires. L'enjeu de cette nouvelle expérience est d’amener cette transition chez l’habitant. "On essaye de recycler, mais parfois on ne le fait pas forcément très bien par rapport aux conteneurs qui sont à notre disposition. On sait que l'on a de mauvaises pratiques, mais on ne prend pas le temps de se poser et de se dire : 'je gaspille trop d'eau, trop d'aliments, j'ai trop de choses à recycler…' ", relève Gaël, également volontaire. "Là, au moins, on consacre un moment pour y réfléchir et on va essayer, avec l'aide du coach, de trouver de meilleures pratiques."

Une bande-dessinée des bonnes pratiques. L'un des objectifs de cette opération est aussi de publier un guide des bonnes pratiques. Pour ce faire, un dessinateur va suivre cette aventure, qui commence en décembre, afin de réaliser une bande dessinée. Au bout de ces trois mois, les équipes seront invitées à partager leurs expériences avec leurs voisins. Chaque candidat deviendra ainsi "ambassadeur de la transition écologique" dans son quartier.