Maine-et-Loire : un foyer de grippe aviaire faiblement pathogène détecté

, modifié à
  • A
  • A
dindes, grippe aviaire, crédit : PHILIPPE HUGUEN / AFP - 1280
Les 8.500 dindes de l'élevage concerné vont être abattues (image d'illustration) © PHILIPPE HUGUEN / AFP
Partagez sur :
À la suite de la découverte d'un foyer de grippe aviaire H5N3, une zone de surveillance a été mise en place et 8.500 dindes adultes seront abattues.

Une zone de surveillance a été mise en place autour d'un foyer de grippe aviaire faiblement pathogène H5N3 détecté dans un élevage du Maine-et-Loire, dont l'ensemble des 8.500 dindes seront abattues, ont annoncé mardi les autorités départementales.

Placé sous surveillance depuis vendredi. L'élevage, situé dans la commune déléguée de la Jumellière (Maine-et-Loire), à une trentaine de kilomètres au sud d'Angers, est placé sous surveillance depuis vendredi, avec "interdiction de toute entrée ou sortie des animaux et du matériel", indique la préfecture du Maine-et-Loire dans un communiqué. La zone de protection, mise en place dans un rayon d'un km autour de l'exploitation, concerne un autre élevage, où "les basses-cours devront être confinées", précise le communiqué.

8.500 dindes vont être abattues. Les volailles de l'élevage où la présence d'un virus influenza H5N3 a été mise en évidence, soit près de 8.500 dindes adultes, seront "abattues en vue de leur destruction à l'équarrissage", ajoute la préfecture. Ces mesures sanitaires "pourront être levées 21 jours après la désinfection de l'élevage", informent les autorités.